TELECOM PARIS ALUMNI
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Portrait de David Fayon

Portraits

-

25/03/2018

David, présentez-nous votre parcours

Après quelques années passées au centre de R&D d’Alcatel-Alsthom (1995-1998), j’ai intégré La Poste où j’ai occupé des fonctions en marketing (Directeur marketing de ColiPoste de 2000 à 2003), système d’information et Internet (directeurs de projets de 2004 à 2014). Puis de 2014 à 2017, j’ai vécu dans la Silicon Valley suivant ma femme où j’ai lancé une start-up, mené des missions de conseil sur la transformation digitale et publié mon 10e livre Made in Silicon Valley – Du numérique en Amérique et débuté une thèse prolongeant mes travaux. Depuis la rentrée, j’ai repris le programme Time To Test à La Poste pour le faire entrer dans une deuxième phase.

 

Présentez-nous votre projet

Le programme Time To Test permet d’expérimenter de nouvelles solutions innovantes pour La Poste pour la branche Service-Courrier-Colis. Il s’agit de développer de nouveaux services pour avoir des relais de croissance, améliorer des solutions existantes (d’un point de vue fonctionnel ou technique), optimiser des processus, rendre un meilleur service au client ou faciliter l’utilisation pour les clients ou en interne. La démarche est en 3 phases (sourcing de start-up et de PME innovantes en réponse à des besoins des métiers ; qualifying où nous mesurons l’adéquation entre les solutions du marché et les besoins internes ; testing où une structure projet agile est montée pour toute expérimentation d’une durée de 15 jours à 4 mois selon. Celle-ci est composée d’ingénieurs, de juristes, d’opérationnels sur le terrain, des représentants des métiers impliqués). On peut découvrir la vidéo le présentant : https://timetotest.laposte.fr/wp-content/themes/TimeToTheme/vid/ttt_vid.mp4

 

 Comment et pourquoi ce projet est-il né ?

Au sein de la Direction du Système d’Information de la branche Service-Courrier-Colis de La Poste, une démarche disruptive a été lancée en 2015 pour tester de nouvelles solutions avec un écosystème (start-up, PME innovantes). La volonté de la DSI est d’accélérer le time to market et de faciliter la transformation digitale de l’entreprise avec des processus agiles, rapides et auto-apprenants par essai et erreurs/succès. Il s’agit de pouvoir se donner les moyens de pallier la décroissance du courrier, notamment le courrier de gestion du fait de la dématérialisation (relevés bancaires, factures, bulletins de salaire, etc.) et de capitaliser sur les assets de l’entreprise (un réseau de plus de 75 000 facteurs appréciés avec la maîtrise du dernier kilomètre, un parc de véhicule, des boîtes aux lettres, les bâtiments, etc.).

 

Quelles sont les perspectives de développement de votre projet ?

Reprenant le projet, l’objectif est de le développer en multipliant le nombre de PoC (proofs of concept) réalisés chaque année qui sont autant de possibilités d’industrialisation ensuite. La logique de test permet un Go/no Go à chaque étape. Il s’agit aussi de dénicher des start-up en régions car l’innovation est partout appuyée par la dynamique FrenchTech. À terme, il s’agira d’élargir la portée de Time To Test en expérimentant de nouvelles solutions conjointement avec d’autres grandes entreprises.

 

 

 

 

Les chiffres clés 

75 000 facteurs

48 000 véhicules

1 000 start-up sourcées chaque années

De nombreuses expérimentations qui débouchent sur des industrialisations

 L’innovation numérique qui vous a le plus marqué lorsque vous étiez étudiant ?

Le décollage d’Internet. Je découvrais Mosaic, l’un des premiers navigateurs et les potentialités de recherche (encore limitées) qu’il offrait.

 

La dernière innovation en date qui vous a marqué ?

La capacité de développement d’Alibaba et tout son écosystème en commençant par Alipay. Les Chinois ne font pas que copier. Ils innovent. La Chine numérique s’est éveillée. Au point de venir titiller la Silicon Valley et d’annoncer un combat sans merci entre Etats-Unis et Chine.

Celle dont vous rêvez ? 

Toutes les fictions sont devenues réalité… sauf deux qui sont liées : la machine à voyager dans le temps et la téléportation.

Votre prochain défi professionnel ou personnel ?

Ma thèse sur la transformation digitale des banques à Télécom ParisTech. Sinon à court terme améliorer mon temps au semi-marathon.

 

Les contacts et réseaux sociaux : 

LinkedIn : www.linkedin.com/in/fayon

Twitter : @_timetotest @fayon

Facebook : https://www.facebook.com/fayon

Site : http://timetotest.laposte.fr et www.davidfayon.fr

 

787 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Lydia Lauréat du Prix de la Croissance

User profile picture

Melina LAURICELLA

29 mai

Portraits

Portrait de Pascal Recchia (00) - Digikare

User profile picture

Melina LAURICELLA

16 novembre

Portraits

Portrait de Victor Chevalier - Comète

User profile picture

Melina LAURICELLA

03 juillet