Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Rencontre avec Rémi Leluc (2019), élève de première année

Portraits

-

30/05/2017


Rencontre avec Rémi Leluc (2019)

élève de première année


Dans chaque numéro nous vous proposons de découvrir le portrait d’un diplômé, son parcours, ses projets.  Cette fois nous avons pris un peu d’avance et nous vous présentons Rémi Leluc (2019), élève de première année qui prépare son stage de fin d’année, le stage de formation humaine. C’est au sein de l’association Magis Promesse Cambodge, une association composée à parité d’étudiants français et cambodgiens que Rémi a choisi de s’investir. 
 

Rémi, présentez-nous votre parcours !
J’ai suivi le parcours des Classes préparatoires du lycée Condorcet de Paris, en filière MPSI/MP* (Maths et Physique) pour intégrer Télécom ParisTech via le concours Mines-Ponts. 

Quelle spécialité avez-vous choisi pour votre deuxième année ?
Pour la deuxième année, nous devons choisir deux filières parmi les quatorze proposées. J’envisage de suivre les filières MACS (Modélisation Aléatoire et Calcul Scientifique) et IDAS (Intelligence des Données et Apprentissage Statistique). Ces deux filières ont une forte composante mathématique. Mon choix résulte d’une forte appétence pour les mathématiques abstraites mais aussi appliquées (la filière IDAS permet en effet d’appliquer les mathématiques aux domaines de l’image, astronomie, imagerie médicale,...).

Quelle orientation professionnelle imaginez-vous ?
Quant à mon parcours professionnel à long terme, j’ai de plus en plus envie d’effectuer une thèse ou de la recherche dans le domaine des mathématiques appliquées. Cependant, j’ai l’intime conviction que le devoir de tout ingénieur est de transformer et améliorer la société. C’est pourquoi j’ai envie que mon métier ait un impact concret dans la vie quotidienne. Cela va de pair avec mon engagement pour aider les autres.

Faire votre stage dans la cadre d’un projet humanitaire plutôt qu’en entreprise était donc logique ?
C’est la première année que je m’engage dans un projet humanitaire mais mon  engagement pour les autres est né il y a quelques années déjà car lorsque j’étais au lycée je faisais du tutorat pour des élèves en difficulté. 
Cette année je me suis inscrit au module de formation humaine FH101 « Egalite des chances en éducation et engagement social». Ce module m’a beaucoup appris sur moi-même et sur les autres quant aux différentes inégalités socio-culturelles liées à l’éducation et aux personnes en situation de handicap. En lien avec ce cours, j’effectue un tutorat scolaire avec des élèves qui sont en difficulté scolaire ou bien issus de milieux sociaux défavorisés en première année de classe préparatoire au lycée Buffon. 
Mon engagement pour ce projet humanitaire s’est donc naturellement imposé dans la continuité de mes convictions.
Il me semble que la formation humaine est essentielle pour les futurs ingénieurs. Elle nous permet de développer des compétences en communication et nous donne des repères de compréhension des situations de travail et favorise la prise de recul sur l’expérience. 
Après mon projet au Cambodge, je poursuivrai la voie dans laquelle je me suis engagé en continuant à m’investir pour les autres. 

Le projet 
Ce projet d’échange interculturel MAGIS PROMESSE CAMBODGE (MPC) se déroulera du 21 juillet au 24 août 2017. Créée en 2013, Magis Promesse Cambodge est une association à but non lucratif, composée à parité d’étudiants français et cambodgiens. Soutenu par nos associations partenaires (Aide à l’Enfance Réfugiée, Enfants du Mékong, réseau MAGIS), nous avons pour mission de pérenniser l’action humanitaire au Cambodge. 
En offrant pendant deux semaines, soins nutritionnels, sensibilisations aux règles d’hygiène, et divertissements autour d’échanges culturels à de jeunes enfants âgés principalement de 5 à 12 ans, nos camps dans différents villages contribueront à : 
  • Soutenir l’alimentation des enfants avec plus de 2000 repas servis 
  • Favoriser l’accès à la lecture : achats de livres pour la création d’une bibliothèque 
  • Former à l’animation les étudiants cambodgiens partenaires (remise d’une certification sanctionnant leur participation). 
 
En savoir plus sur le projet de Rémi ? Rendez-vous sur promesse-cambodge.blogspot.fr
 
 

Le stage de Formation Humaine à Télécom ParisTech

À la fin de leur première année, les élèves-ingénieurs de Télécom ParisTech partent faire un stage de formation humaine de un à deux mois.

L’objectif est de découvrir un environnement de travail, de comprendre son organisation, de porter un regard sur l’activité professionnelle, sur les relations humaines au travail et sur leur propre relation au travail et aux autres. 


Ils trouvent leur stage par leurs propres moyens, en mobilisant les réseaux de relation et en particulier celui des anciens élèves. Nous leur recommandons vivement de sortir de leur zone de confort en explorant un territoire neuf.

L’une fait un stage dans un laboratoire de photo parce qu’elle veut étudier le traitement d’image, et découvrir la dimension artistique et technique de la photo ; l’autre  qui veut s’orienter vers la recherche fait un stage dans un laboratoire ; un troisième choisit un stage humanitaire à l’étranger pour se dépayser, vivre une expérience radicalement autre et une expérience culturelle marquante. 

Depuis leur recherche de stage, jusqu’au partage d’expérience au retour dans un atelier et leur rédaction d’un écrit réflexif, c’est l’occasion de réfléchir sur ses motivations, sur soi et sur son avenir professionnel. 
 

 

 

616 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Portraits

Michèle Levraud (1992)

User profile picture

Melina LAURICELLA

10 février

Portraits

Fadi Farah (2002)

User profile picture

Melina LAURICELLA

15 janvier

Portraits

Augustin Morel (2016)

User profile picture

Melina LAURICELLA

15 janvier