Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue 167 - Editorial : Un nouveau départ par Louis- Aimé de Fouquières

Articles Revue TELECOM

-

15/12/2012




Un nouveau départ






​paru dans la revue TELECOM n° 167 par Louis-Aimé de Fouquières (1982)

Président de la commission communication, Télécom ParisTech alumni,
Associé, ISlean consulting
 

 


Nombreux sont nos alumni qui, après avoir servi comme salariés quelques dizaines d’années chez des opérateurs, des industriels ou des sociétés de services, s’engagent dans une seconde carrière de consultant, souvent seuls ou dans un cabinet de petite taille. Quel avenir cette modalité professionnelle leur donne-t-elle ? Les incertitudes liées aux variations d’activité est-elle compensée par des revenus plus élevés ? Les jeunes camarades – 27% – qui ont commencé leur propre carrière dans le métier de conseil ne leur font-ils pas une concurrence décourageante ? La formation d’ingénieur prépare-t-elle à ce mode d’exercice professionnel ? C’est autour de ces questions que nous avons collecté des avis et témoignages dans le présent numéro.

Nous introduisons le propos par quelques réflexions sur le conseil en tant que nouvel horizon professionnel pour les télécommiens. Agnès Maître (83), consultante et responsable du bureau carrières de l’association, nous fait part de son expérience et de ses observations sur les salariés qui s’installent à leur compte. Suit un entretien avec Jean de Sevin, promoteur du portage salarial en France ; grâce à des textes juridiques récents, ce statut constitue une formule pertinente pour les prestations en free-lance. Pour conclure cette rubrique, Richard Toper (76) rend compte de ses diverses expériences comme salarié, entrepreneur et consultant.

Prennent ensuite la parole deux donneurs d’ordre, les clients ou futurs clients de consultants : Edouard Giard (90) pour le secteur bancaire, et Jean-Marie Culpin (90) pour un opérateur de télécommunication. L’œil du donneur d’ordre balise la voie sur laquelle un contact se transforme en prospect, puis un prospect en client.

La formation d’ingénieur en télécommunications ouvre la voie au conseil sur des périmètres spécifiques. Amélie Torrents (2010) et Anne Bioulac (95) nous en donnent chacune un témoignage très personnel. En contrepoint, le témoignage d’Henri Cesbron-Lavau, emprunté à la Revue des Mines, nous démontre que l’on peut être expert en usage des TIC pour animer un réseau de consultants indépendants, sans avoir préalablement fréquenté Télécom ParisTech.

Le présent numéro est paru très tard et est notablement moins épais que ceux auxquels sont habitués nos lecteurs. L’absence pendant plusieurs mois de notre collaboratrice Sally Arnaud, pour des raisons de santé, jusqu’à ce que nous soyons obligés de pourvoir à son remplacement, ont fortement perturbé une mécanique déjà intrinsèquement fragile. Qu’il me soit permis de saluer le dévouement de Sally à l’exercice difficile et parfois ingrat de secrétariat de rédaction pendant toutes ces dernières années.

Je veux considérer cette crise comme une opportunité pour rebâtir la revue Télécom, dont nous fêterons le cinquantenaire en 2013. A cette occasion, les bonnes volontés sont les bienvenues pour rejoindre le comité de rédaction et donner à notre revue un nouvel élan dans le monde ultraconnecté du 21e siècle.

215 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 195 - 5G : une révolution numérique des télécoms ?

User profile picture

Melina LAURICELLA

16 janvier

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 195 - Dans la lumière Brune

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

15 janvier

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 195 - Onboarding, intégration, rétention... what for ?

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

15 janvier