Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue 168 - Focusmatic, une entreprise de service née de l’expérience du conseil

Articles Revue TELECOM

-

18/04/2013


Focusmatic, une entreprise

de service née de

l’expérience du conseil



Par Amirhossein Malekzadeh (1997) dans la revue TELECOM n° 168
 
Alors que l’activité de conseil vient souvent couronner une carrière d’entrepreneur, nous découvrons ici le parcours original d’un consultant en stratégie devenant créateur d’une entreprise de service à fort contenu technologique.


En sortant de Télécom ParisTech j’ai suivi une route différente de la plupart de mes camarades. J’avais été attiré par le conseil en stratégie et ai pu rejoindre un de ces cabinets qui valorisent notre formation d’ingénieur : capacité d’analyse et résolution de problèmes.

Entré chez Monitor Consulting, je suis parti en voyage : nous formions comme un seul bureau de consultants qui regroupait les équipes de tous les pays européens. J’ai travaillé sur des projets de 2 à 6 mois, en changeant à chaque fois de pays, d’industrie et de problématique. Par exemple, j’ai participé à la refonte de la stratégie marketing du Maroc en temps de destination touristique, après avoir travaillé sur de nouveaux canaux de distribution pour un assureur.

Cette expérience a été riche en rencontres et apprentissages. J’y ai même travaillé sur quelques sujets liés aux télécoms, mais souvent avec une optique financière, par exemple pour valoriser le prix d’une licence d’opérateur mobile. Le peu de projets que j’ai faits alors dans l’industrie des télécoms m’ont passionnés par leur côté innovation : nouveaux marchés liés à de nouvelles technologies avec la 2G fin des années 90, puis la 3G. Il y avait aussi des technologies comme le DWDM qui faisaient rêver opérateurs et équipementiers. 

Cette aventure était passionnante. Cependant après un passage à l’Insead, j’ai teté une première fois l’aventure entrepreneuriale en devenant associé d’un jeune cabinet de conseil, Altenor Consulting. Le pari était de développer l’activité de cette équipe d’experts des services financiers. De mon côté j’apportais un savoir faire du métier de consultant. Et ensemble, nous avons fait croître l’entreprise.

Ici encore, j’ai eu plaisir à retrouver quelques sujets avec une connotation technologique comme l’arrivée du paiement via mobile. Et j’ai eu de plus en plus envie de travailler sur l’innovation, en prenant le temps d’aider startups ou PME en leur apportant mes compétences en marketing et finance. Je me suis ainsi retrouvé douze ans après la sortie d’école à retravailler avec un camarade de promotion, Frédéric Godefroy, qui avait réalisé son projet d’étudiant : créer un éditeur de logiciel.

Cet éditeur, Sereneo, a développé une solution innovante dans le domaine des centres d’appels et des SAV clients, qui facilite et améliore le travail de tous ceux qui oeuvrent dans ces services. Leur solution est très efficace mais le discours très technique. Nous avons alors collaboré sur le marketing. Le plaisir de voir sa société se développer (il est aujourd’hui utilisé par les services clients des principaux e-commerçants en France pour répondre en un temps record aux demandes clients) m’a incité à basculer un peu plus dans le monde des start-ups.

J’ai alors rejoint pour la première fois une société technologique : un éditeur ayant une solution avancée dédiée aux traders et gestionnaires du risque dans les salles de marché. Mon rôle y était de développer le business dans d’autres marchés que la finance et nous avons notamment commencé à y trouver des applications dans le e-commerce sur des problématiques de définition du prix de vente.

Mais rapidement l’envie de tenter ma propre aventure s’est imposée. J’étais poussé par l’envie d’essayer de mettre quelque chose de neuf sur le marché.

J’ai eu la chance de rencontrer mes associés à ce moment. Nous avions travaillé ensemble et étions complémentaires. Ce dernier point était pour moi le point le plus important : tant sur le champ des compétences que du point de vue de nos personnalités. Et nous avons décidé de créer Focusmatic.



Focusmatic c’est une plateforme analytique sur les BigData dont le but est d’aider les directions marketing à extraire de la valeur des réseaux sociaux et du web. Il y a là de la technologie, eux, et du marketing, moi.

Le point de départ est d’appliquer une nouvelle approche technologique au secteur du marketing digital. C’est un univers où les données sont riches et temps réel, il faut alors naturellement des outils qui permettent une analyse en profondeur et du temps réel. L’analyse en profondeur c’est apporter une approche de Business Intelligence au marketing digital. Le temps réel c’est pour pouvoir regarder à gauche et à droite avant de traverser, pas après.
Pour réussir à mettre enfin entre les mains des marketeurs un outil qui puisse les aider à décider sur le marketing digital, nous sommes au milieu de défis technologiques et sujets à la pointe de la technologie (BigData, temps réel, machine learning, NoSQL, moteurs de recherches).

Chez Focusmatic je m’occupe de tout ce qui est non technique, et en plus de casquettes la recherche de financements à l’achat du café. Ça par contre, ça n’a pas changé depuis l’époque où j’allais le chercher à la brûlerie rue de Tolbiac pour le bar du foyer.



Focusmatic apporte aux directions marketing une vision métier et temps réel de leur empreinte digitale. Nous les aidons à extraire de la valeur de tout ce qui est produit sur les réseaux sociaux, les blogs et le web en général. Ils peuvent optimiser leurs choix stratégiques et piloter leur marketing digital.

Pour cela nous apportons 4 bénéfices fondamentaux. D’abord notre technologie permet de trouver des aiguilles pertinentes pour vous dans des bottes de foin. Ensuite nous mesurons un impact : une audience et non un simple comptage de messages. Le tout se fait en temps réel pour être à jour et avoir des réponses instantanées au moment où vous vous posez les questions. Enfin, notre interface de navigation et d’analyse de la donnée est intuitive.

Focusmatic a la chance d’être incubé au sein de l’incubateur de Télécom ParisTech. Nous recrutons : si vous avez envie de vivre l’aventure avec nous et êtes passionné de nos technologies, contactez-nous.

Visitez notre site focusmatic.com et regardez nos vidéos sur
vimeo.com/fsmatic


L'auteur

Diplômé de Télécom ParisTech en 1997 puis du Collège des Ingénieurs et de l’Insead, Amirhossein Malekzadeh a été consultant en stratégie pendant 12 ans puis a initié une transition progressive vers les start-ups technologiques. Il a fondé Focusmatic en 2012 avec ses associés pour offrir une nouvelle génération d’outils pour le marketing digital. Il est marié, a deux enfants et garde un peu de son temps pour le vin et la course à pied.

334 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Comment la France peut réussir dans le quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 juillet

Articles Revue TELECOM

ORDINATEUR QUANTIQUE ET CRYPTOGRAPHIE POST-QUANTIQUE #197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet

Articles Revue TELECOM

Editorial l'informatique quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet