Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue 174 - Editorial par David Fayon et Jean-Pierre Dardayrol

Articles Revue TELECOM

-

15/10/2014




Editorial

 




Par David Fayon (1993) et Jean-Pierre Dardayrol (1977) dans la revue TELECOM n° 174


Cybersécurité, l’assurance vie de notre société numérique

Les menaces qui existaient dans le monde du système d’information se sont accrues avec la révolution Internet. Le Web 2.0 avec notamment les réseaux sociaux et la mobilité et désormais le 3.0 avec l’Internet des objets qui pointe son nez sont la source de nouvelles opportunités de services et d’usages avec entre autres la géolocalisation, la personnalisation, ... mais aussi de nouveaux risques, de nouvelles menaces. La valeur se situant désormais dans les données – avec une complexité liée à l’infobésité et son corollaire le big data – il est naturel que celles-ci soient l’objet de convoitise.

Les menaces concernent chacun de nous tant dans sa vie professionnelle que personnelle avec des frontières qui s’estompent. Chaque internaute peut de surcroît devenir complice d’une cyberattaque « à l’insu de son plein gré » avec son PC ou son smartphone. Celui-ci pouvant en effet servir de relais à un groupe criminel, un réseau terroriste en devenant un botnet pour une attaque allant au-delà des classiques spams, virus informatiques via la messagerie et les liens frauduleux.

Les risques, conjonctions des menaces et des vulnérabilités – importantes sur les smartphones et tablettes insuffisamment sécurisées s’agissant des mots de passe et de l’accès direct aux Apps – sont légions. On pourrait citer les malwares, le phishing, les possibles détournements de fonds avec les monnaies virtuelles de type bitcoin alimentant des mafias en tout genre qui défient des États avec des risques d’apparition de « small brothers » dangereuses pour les citoyens. Sur le plan international, on peut relever les cyberattaques de l’Estonie par la Russie en 2007 ou encore les vers Stuxnet en 2010 visant les systèmes iraniens et Flame en 2012 pour le cyberespionnage. Les révélations d’Edward Snowden à partir du 6 juin 2013 ont constitué l’événement déclencheur d’une prise de conscience de l’opinion publique par rapport aux risques d’écoute sur Internet et à l’intelligence économique dans la société de l’information. Toutefois, il n’existe pas, du moins officiellement, à ce jour, de cyberguerre ayant fait des morts. Qu’en serait-il par exemple si des paquets IP étaient bloqués ou modifiés à grande échelle par rapport à des centrales nucléaires, des Google cars, etc. ?

En France, le rapport du sénateur Bockel le 18 juillet 2012 a par exemple mis en exergue les écoutes potentielles sur des routeurs chinois. Le Livre blanc pour la défense et la sécurité nationale de 2013 a fait de la cybersécurité l’une des priorités nationales. La loi du 18 décembre 2013 relative à la programmation militaire pour les années 2014 à 2019 et portant diverses dispositions concernant la défense et la sécurité nationale en est la concrétisation sur le plan juridique. La question de la cybersécurité est désormais intégrée au plus haut niveau de l’État avec par exemple le renforcement des moyens de l’ANSSI.

Des solutions existent néanmoins tant techniques (chiffrement, authentification forte, etc.) qu’humaine (formation et prévention, politique de sécurité au sein des organisations) complétées par des réponses juridiques avec notamment une harmonisation du cadre européen. Et en entreprise, le rôle du RSSI est appelé à évoluer avec l’utilisation plus systématique d’un cadre méthodologique, la mise en place d’audits et le développement de l’intelligence économique.

Les sujets sont nombreux, ce numéro de la revue TElEcom nous permet de faire le point sur l’état de l’art et les perspectives en matière de cybersécurité.



David Fayon (1993)
, est Consultant Web dans la Silicon Valley. Auteur de plusieurs ouvrages dont Géopolitique d’Internet, Economica, il intervient pour des conférences notamment sur le Web 2.0 et la stratégie numérique et anime le site
www.davidfayon.fr






Jean-Pierre DARDAYROL (1977)
 est ingénieur général des mines au Conseil Général de l’Economie, ministère de l’économie. Ses activités porte principalement sur les ruptures que connaît le monde de l’Internet et les systèmes critiques - crises de la confiance, renouveau de la propriété intellectuelle, cloud, analytics, objets connectés, ... Il est le référent cybersécurité au CGE. Ancien directeur de l’ATICA et ancien Président de l’AFNIC, il est membre du CSPLA.

 

473 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Bataille pour le contrôle de l’industrie des télécoms en Afrique # 198

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 octobre

Articles Revue TELECOM

Pour une communication publique sans stéréotype de sexe # 198

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 octobre

Articles Revue TELECOM

Sexisme dans l’espace public : conquérir le sentiment de légitimité par le chahut-cancan # 198

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 octobre