Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue 175 - La télésanté : une solution d'avenir

Articles Revue TELECOM

-

15/01/2015

La télésanté :
une solution d’avenir

Par Thomas Godard dans la revue TELECOM n° 175

Dans une société en pleine mutation et face à la désertification médicale dans certaines régions, la télésanté apparaît pour certains groupes de protection sociale, tels que Réunica, comme une solution permettant d’adapter le parcours de soins au quotidien des personnes fragilisées ou isolées.

Adapter le parcours de soins aux nouveaux besoins de la société

Avec l’accroissement du nombre de seniors en France et l’allongement de leur durée de vie, la société française se « séniorise », notamment avec l’arrivée à la retraite de la génération des papy-boomers. Une génération qui veut rester chez elle le plus longtemps possible malgré les difficultés liées au vieillissement.
 

Avec l’avancée en âge et l’augmentation des maladies chroniques qui y sont liées, la question de l’adaptation du parcours de soins se pose et devient un enjeu sociétal.
 

Face à ce constat, des solutions numériques doivent être apportées pour permettre aux personnes fragilisées par l’âge ou la maladie d’être soignées à leur domicile, tout en gardant un contact régulier avec les professionnels de santé. Parmi ces solutions, la télésanté représente aujourd’hui une alternative qui répond aux nouveaux besoins de la population en termes de soins et de suivi médical.
 

Soutenu par Réunica, le projet T4H mené avec l’hôpital Charles Foix est une concrétisation de ces services. Il porte sur la conception et la mise à disposition, en sortie d’hospitalisation, d’une solution couplant des aides technologiques et humaines au domicile despersonnes âgées à fort risque de chutes, avec « kit » d’aides technologiques (technologies d’auto-entraînement, d’assistance et de surveillance).

La télésanté, un nouvel enjeu dans le traitement des maladies chroniques

En France, près de 20% de la population, soit environ 15 millions de personnes, souffrent de maladies chroniques telles que l’hypertension artérielle ou le diabète. Celles-ci touchent particulièrement les personnes âgées de 50 ans et plus, toujours plus nombreusesen France.
 

Face à l’augmentation du nombre de malades et à leur vieillissement, les dépenses d’assurance maladie (consacrées à ces maladies chroniques) augmentent de manière exponentielle pour atteindre désormais près de 65 milliards d’euros, dont près de 13 milliards pourle diabète.
 

L’enjeu est donc de taille. Pour les patients d’abord. Pour le système de santé et son financement ensuite. Les solutions numériques peuvent être une réponse et permettre d’améliorer la prise en charge de ces patients, leur accompagnement au quotidien, pour mieuxprévenir et ainsi retarder les complications qui fatiguent les patients et puisent dans leur capital santé.
 

Au-delà des enjeux économiques, la télésanté révolutionne le système actuel dans la mesure où elle permet aux patients d’être acteurs de leur santé. Ces derniers, une fois impliqués dans leur parcours de soins, comprennent et donc prennent en main leur maladie. C’est un moyen efficace pour favoriser l’éducation thérapeutique et donc la gestion de la maladie.
 

Entre 2014 et 2016, Réunica participe à hauteur de 1,2 million d’euros au projet VHPInteractive, un test grandeur nature d’accompagnement à domicile, ou en maisons de retraite, de patients atteints d’un diabète de type 2.
 

Cette expérimentation, menée auprès de 1 000 personnes en Picardie puis en Bourgogne a pour objectif de promouvoir un nouveau système de santé, moins coûteux et moins contraignant pour les malades, désormais pris en charge chez eux.
 

L’initiative, soutenue par le Ministère de la santé, et coordonnée par Spie Communication, vise à rendre les participants informés et autonomes quant à la gestion de leur pathologie et à les aider à en retarder l’évolution. Dans cette perspective, ils se voient confier un équipement complet leur permettant d’envoyer régulièrement des données physiologiques aux médecins compétents. Ils reçoivent également des conseils détaillés sur les exercices physiques et l’alimentation.
 

En 2016, au terme de ce programme test, le concept sera généralisé sur l’ensemble du territoire.

La télésanté, un palliatif à l’absence d’offre de soins

La télésanté permet certes aux personnes qui ont des difficultés à se déplacer d’être médicalement suivies, mais elle se révèle être une solution indispensable dans les territoires ruraux isolés, souvent qualifiés de « déserts médicaux » tant au niveau des territoires que des spécialités.
 

En Corse par exemple, en réponse à la diminution du nombre de médecins et à l’inégalité de leur répartition sur le territoire, l’isolement de certains cantons et les problématiques de déplacement des patients, l’Agence Régionale de Santé (ARS) de Corse a défini les systèmes d’information de télésanté et de télémédecine comme un axe prioritaire de son Programme Régional de Santé.
 

C’est donc naturellement que Réunica s’est associé en 2010 à ce projet afin de rendre possible l’accès aux soins dans les territoires isolés, dépourvus de médecins, par le biais de la téléconsultation. La télésurveillance a également permis le suivi des patients chroniques et le maintien des personnes âgées ou dépendantes à domicile tandis que la télé-expertise à distance facilitait la prise en charge des patients par l’échange entre professionnels.
 

De plus, dans le Puy-de-Dôme, un autre territoire rural touché par la désertification médicale, un projet de télémédecine a été mis en place afin d’améliorer les conditions d’accès aux soins et plus particulièrement aux urgences et dans les EHPAD.
 

Mais l’absence d’offre de soins touche également certaines spécialités médicales, comme les orthoptistes, par exemple. Face à ce constat d’un « défaut d’offre », un dispositif de rééducation basse vision à distance est piloté par Street Lab, dans le but d’améliorer la prise en charge des personnes déficientes visuelles et de pallier une carence de service. Utilisée à l’hôpital, en institution ou à domicile, l’application permettra aux orthoptistes de suivre les patients malvoyants tout au long de leur rééducation, en complément d’une prise en charge classique au cabinet.

La télésanté au cœur de l’engagement social

La question de l’e-santé s’inscrit dans une nouvelle vision de la société : plus en mouvement, plus connectée, dans un contexte où le nombre de séniors ne cesse d’augmenter.
 

Avec 1,7 million de clients retraités, qui vivent plus longtemps et sont de plus en plus nombreux, les questions du vieillissement, du soutien à domicile et du parcours de soins sont de véritables enjeux. C’est la raison pour laquelle Réunica a investi trois millionsd’euros dans le fonds sectoriel d’investissement de la Silver Economie, dédié aux Services Innovants à la Santé et à l’Autonomie (SISA). Cet investissement a pour objectif de rechercher et d’encourager les entreprises proposant des services innovants de soutien à domicile et de prévention santé pour les personnes âgées, tels que l’e-santé.
 

C’est le rôle d’un organisme de protection sociale tel que Réunica (qui, à la suite du rapprochement avec AG2R La Mondiale, en janvier 2015, va devenir l’acteur le plus important du secteur) que de s’inscrire dans une démarche prospective visant à favoriser la qualité de vie de ses clients, le développement de nouveaux modèles de prise en charge et l’évaluation des retombées cliniques et économiques de la télésanté. 


L’auteur


Thomas Godard
 est entré à la direction des Activité Sociales de REUNICA en 2012 et occupe aujourd’hui le poste de directeur des Activités Sociales. Il était auparavant responsable de programme au sein de l’Agence nouvelle des solidarités actives et coordonnait à ce titre la réalisation et le développement des projets d’inclusion sociale, traitant notamment de l’hébergement, du logement et de la précarité énergétique. Il a également travaillé au sein de cabinets de conseil en organisation et stratégie pour le compte de grands groupes industriels. Thomas Godard est diplômé de l’Ecole Centrale de Lyon.

 

 

391 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Comment la France peut réussir dans le quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 juillet

Articles Revue TELECOM

ORDINATEUR QUANTIQUE ET CRYPTOGRAPHIE POST-QUANTIQUE #197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet

Articles Revue TELECOM

Editorial l'informatique quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet