Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 177 - Et vous, êtes-vous passés au blended learning ?

Articles Revue TELECOM

-

15/10/2015


ET VOUS, ETES-VOUS

PASSES AU BLENDED

LEARNING ?



Par Habib Messaoudi (2012) dans la revue TELECOM n° 177
 
Dans le cadre de leurs activités de formation, les entreprises plébiscitent de plus en plus l’apprentissage mixte, également appelé Blended learning. Il permet d’étoffer et de personnaliser le parcours de formation proposé aux apprenants et offre plus de souplesse et d’interactivité comparé aux formations traditionnelles dispensées exclusivement en présentiel.

Qu’est-ce que le blended learning ?

Le blended learning désigne l’utilisation conjointe de plusieurs modes de formation : blended pour mélange et learning pour apprentissage.

Le but du blended learning est d’allier à la fois la formation à distance, par exemple en e-learning, et le mode classique d’apprentissage via des formations en présentiel où les apprenants disposent d’un contact direct avec les formateurs.

En alliant la formation à distance, qui offre de la souplesse et qui permet à l’apprenant de personnaliser son parcours, et les sessions en présentiel, parfois nécessaires pour lever les points de blocage éventuels, leblended learning est une combinaison efficace. Souvent, les apprenants apprécient cette formule.

Il est d’ailleurs important de signaler que les sessions à distance, en 
e-learning par exemple, n’empêchent pas l’interactivité. Les apprenants ont généralement la possibilité de poser des questions via un système de messagerie instantanée ou de contacter un référent si besoin. Il est également possible d’intégrer des quiz qui rendent les modules de formation encore plus interactifs.


Le blended learning reflète aujourd’hui un développement incontournable de l’activité de formation. Il peut s’adapter à des contextes différents, pour dispenser des formations sur tout type de sujet et à destination de populations diverses.

Le Ministère de l’Education américain a réalisé une étude sur le la formation à distance en vue d’émettre des préconisations sur ce type de formations (www2.ed.gov/rschstat/eval/tech/evidence-based-practices/finalreport.pdf ). Il en ressort que les résultats sont mei leurs avec le 
blended learning. D’ailleurs, d’après la légende, même Pythagore se dissimulait derrière un rideau pour enseigner… (Source : Le Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada : http://archives.refad.ca/ recherche/Guide_de_communication_FAD.pdf )

 

Les avantages du blended learning

Les parcours de formation en blended learning relèvent de multiples avantages pour les entreprises et ce sur les plans pédagogique, organisationnel, logistique et financier.

• Avantages pédagogiques : Le blended learning offre une flexibilité et une souplesse appréciée pour les apprenants et les conduit à être acteurs de leurs parcours de formation. Qui plus est, les apprenants sont à même de personnaliser leurs parcours et d’acquérir progressivement les connaissances en étalant les différents modules de formation dans le temps et en évoluant à leurs rythmes. Il leur est ainsi possible d’évaluer leurs progressions, de se situer dans leurs apprentissages et de se focaliser sur des points précis.

• Avantages organisationnels et logistiques : En mixant les approches pédagogiques, les modalités et les types de support, le blended learning permet de s’adapter au contexte organisationnel et aux usages, de créer un parcours adapté et cohérent et de s’affranchir de certaines difficultés. Par exemple, les sessions à distance permettent de s’affranchir des contraintes liées à l’indisponibilité de l’ensemble apprenants aux tranches horaires proposées. Elles offrent de la souplesse aux acteurs dont les dispo- nibilités ne permettent pas une présence assidue et régulière aux sessions de formation classique en présentiel 
à un créneau fixe. Ce mode de formation est également adéquat lorsque les apprenants sont dispersés sur un territoire ou quand ces derniers ont des contraintes fortes de mobilité tels que les commerciaux, les agents d’intervention, etc.

 

• Avantages  financiers : Dans certains cas, le coût initial de mise en place peut s’avérer important en fonction de la solution technique retenue. Par exemple, si l’entreprise souhaite s’orienter vers des modules à distanceau format Serious Game, il existe des outils de niche permettant la création de formations de manière autonome, basés sur la mise en scène de personnages, une bibliothèque d’environnements et de scénarios et des arbres de scénarisation. Dans ce cas, des coûts de licences et d’hébergement sont à prévoir. Néanmoins, les sessions à distance permettent d’économiser les coûts des formateurs, des locaux, de logistique et des déplacements éventuels si les apprenants sont éparpillés géographiquement. Leblended learning peut s’avérer ainsi plus rentable.
 

Blended learning 1.0 vs Blended learning 2.0

Les spécialistes en matière de formation distinguent les notions de blended learning 1.0 et de blended learning 2.0.

Le blended learning 1.0 consiste uniquement en une juxtaposition d’e-learning et de présentiel sans réelle cohérence au niveau du découpage du parcours de formation. Cette cohabitation provient généralement de tentatives pour s’affranchir de limites logistiques ou financières.

Le blended learning 1.0 est ainsi considéré comme un mode de cours unilatéral, dans lequel le distanciel n’a vocation qu’à préparer la session en présentiel. Il se présente d’ailleurs souvent sous forme d’échange téléphonique plutôt que de réel e-learning. Dans ce contexte, l’« apprenant 1.0 », est considéré comme passif face à l’information délivrée.

A l’inverse, dans le cas du blended lear- ning 2.0, l’apprenant est au cœur du dis
positif de formation. Chaque module du parcours présente une réelle utilité et s’enchaîne parfaitement avec les autres briques dans le cadre d’un parcours global et cohérent. Des outils interactifs et des espaces collaboratifs sont mis à la disposition de l’apprenant qui suit son parcours de manière autonome. Le dispositif est ainsi plus attrayant et les résultats plus satisfaisants.


 

De quels outils dois-je me doter ?

Dans les cas où le blended learning contient du e-learning, il est nécessaire de se doter d’un LMS et d’un LCMS :
• LMS ou Learning Management System : Plate-forme de suivi de la formation, il s’agit d’une solution informatique permettant la mise à disposition des contenus de formation et le suivi de leur consultation par les apprenants.

• LCMS ou Learning and Content Management System : Il s’agit d’un logiciel spécifique à la gestion des contenus pédagogiques, qui propose des fonctionnalités équivalentes aux solutions de gestion électronique de documents (stockage, indexation,classement des contenus, recherche, partage, circuits de validation, notion de workflow).

 

Les contenus gérés dans un LCMS rpectent des normes spécifiques permet- tant de les intégrer à un LMS. 


Biographie de l'auteur

Habib MESSAOUDI Ingénieur Télécom ParisTech, Habib MESSAOUDI est actuellement Offer Manger au sein de mc≤i Groupe, cabinet de conseil en SI et en organisation. Il est intervenu sur des projets de transformation du SI dans le secteur de l'énergie et a assuré l'appui au pilotage de portefeuilles de projets díenvergure. Il est responsable d'un centre d'expertise chez mc≤i Groupe et exerce notamment des fonctions de formateur.




 

377 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Comment la France peut réussir dans le quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 juillet

Articles Revue TELECOM

ORDINATEUR QUANTIQUE ET CRYPTOGRAPHIE POST-QUANTIQUE #197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet

Articles Revue TELECOM

Editorial l'informatique quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet