Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 177 - Les défis du big data lancés aux chercheurs par les industriels

Articles Revue TELECOM

-

15/10/2015


LES DEFIS DU BIG DATA

lancés aux chercheurs par

les industriels

Par Talel Abdessalem dans la revue TELECOM n° 177
 

La chaire Big Data & Market Insights a pour objectif de développer des solutions innovantes en termes d’extraction de connaissances et d’analyse de données de consommateurs à large échelle.
Rencontre avec son porteur, le professeur Talel Abdessalem.

 

Lancée en juin 2014 en partenariat avec Télécom École de Management, la chaire Big Data & Market Insights de Télécom ParisTech est financée par Deloitte, le Groupe Rocher, SNCF et le Groupe BPCE. Elle constitue un cadre d’échanges privilégiés entre les entreprises partenaires et l’équipe de recherche, permettant ainsi de stimuler les efforts en R&D des industriels dans le domaine du big data et réciproquement d’intégrer leurs expériences et connaissances Business dans ses travaux de recherche.

Pourquoi avoir choisi de réunir des partenaires aussi variés au sein d’une chaire ?

Talel Abdessalem C’est tout à fait normal, les applications big data sont très variées et ne sont pas limitées à un secteur d’activité ou un type d’entreprise en particulier. Le big data donne la possibilité aux entreprises de mieux comprendre leurs clients, leur secteur d’activité, et de mettre en place de nouveaux outils qui permettent d’améliorer le service rendu au client et d’anticiper les changements et les risques éventuels.

Les partenaires apportent des connaissances métiers et des problématiques concrètes. Bien que leurs secteurs d’activités diffèrent, ils se rejoignent sur l’importance du défi du big data et le besoin de s’associer à des chercheurs du domaine pour relever ce défi. Parmi les problématiques communes, je peux mentionner la sécurité des systèmes informatiques, l’analyse de risques, la connaissance des clients et l’amélioration des services à destination des clients.

Quels sont les profils des chercheurs impliqués dans la chaire ?

T.A. : Notre objectif est de travailler à la fois sur des problématiques techniques pointues et sur leurs applications concrètes. L’équipe de recherche est composée de huit enseignants-chercheurs entourés de doctorants, ingénieurs de recherche et post-doctorants. Elle regroupe des experts en gestion et analyse de données qui travaillent sur la fouille de données, l’extraction d’information du web, la gestion de connaissances, la visualisation de données. Elle rassemble également des experts en Marketing et Management. Cette pluridisciplinarité est un atout que nous exploitons en menant des recherches communes autour de la connaissance client, du multicanal et des indicateurs de performance (KPI).

L’équipe a une solide expérience des projets de recherche nationaux (ANR, FEDER, FUI, etc.) et européens (FP7), dans lesquels il y a une interaction avec les industriels. Dans la chaire, la coordination avec les entreprises partenaires est plus forte et l’échange est permanent, ce qui permet une meilleure sensibilisation des chercheurs aux problématiques concrètes des entreprises.

 

Quels sont les différents sujets étudiés dans la chaire ?

T.A. : Nous avons définis quatre axes de recherche :

Fouille de données massives et des grands graphes. De plus en plus de données existent sous formes de graphes qui peuvent être de grande taille, comme pour les réseaux sociaux (plus d’un milliard de nœuds et d’une centaine de milliards de liens pour Facebook). A cette échelle, les techniques d’analyse (détection d’événement, recherche de communauté et d'itinéraire, etc.) nécessitent de nouvelles approches pour permettre des traitements efficaces et rapides.

L’extraction d’informations du Web. Le web est indispensable pour enrichir les connaissances de l'entreprise les connaissances de l'entreprise sur son marché, ses produits et les consommateurs. Cependant, la multiplication des sources, l'hétérogénéité des données et leur manque de fiabilité, dans certains cas, nécessitent le développement de solutions appropriées pour la collecte, le filtrage, la pondération et l'agrégation de ces données.

Systèmes de prédiction et de recommandation. Les systèmes de recommandation sont devenus indispensables pour guider le client dans ses achats, surtout lorsque la taille des catalogues et les choix offerts sont importants. Ils permettent, d’une certaine manière, de réduire la taille du catalogue et de le personnaliser en fonction du profil client et de ses goûts. Les techniques de prédiction peuvent aussi avoir des applications pour l'analyse de risque, la détection d'événement, etc.

Marketing Digital. Dans cet axe, nous voulons mettre au service du Marketing les avancées technologiques en matière d'analyse de données massives et de fouille du web. En particuier, pour la segmentation des clients, la personnalisation de la relation client et l'optimisation du taux de conversion.

Quelles sont les applications concrètes de vos travaux qui intéressent les partenaires de la chaire ?

T.A. : Nous avons plusieurs travaux en cours que nous essayons de tester sur des données réelles, par exemple, sur la recommandation de voyages, d’hôtels, de produits cosmétiques ou de vêtements. Nous travaillons sur les techniques de segmentation des clients et l’évaluation automatique des algorithmes de prédiction et de recommandation. Nous travaillons aussi sur la prédiction des situations de surendettement et sur la détection de fraude et d'intrusion. Nos choix sont souvent guidés par la disponibilité de données réelles, et l'échange avec nos partenaires nous aide à trouver de nouvelles applications à nos travaux.

Quelle est la place du consommateur dans cet océan de données ?
T.A. : De mon point de vue, le client est le maillon principal des projets big data. Les entreprises ont compris que la connaissance de leurs clients est indispensable pour pouvoir leur offrir un service adapté à leur besoin et à leurs attentes. Le développement de leur Business en dépend et c'est même devenu indispensable, étant données la facilité d'accès à l'information dont disposent les consommateurs à travers le Web et la concurrence accrue qu'on observe aujourd'hui.                                                      

Comment favorisez-vous l’innovation au sein de la chaire ?

T.A. : La chaire offre un cadre d’échange entre les chercheurs et les entreprises partenaires. Elle participe à l’effort d’innovation par l’application de nos travaux de recherche aux contextes des entreprises, mais aussi par la détection de nouveaux défis intéressants pour nos recherches à partir de cas concrets observés chez nos partenaires. La chaire regroupe aussi des chercheurs de différentes disciplines, ce qui est très utile pour l'innovation.


Nous organisons des workshops chez nos partenaires, afin d’expliquer les enjeux du big data et de soutenir les initiatives autour de ce sujet. Nous mettons aussi en place un séminaire régulier sur le big data, auquel nos partenaires sont conviés. Nous favorisons enfin l’innovation par le partage de connaissances et la mise en place de stages mixtes, qui se déroulent en partie à l’école et en partie en entreprise sous la responsabilité de nos partenaires.

Pour en savoir plus sur les travaux de la chaire :
http://bdmi.wp.mines-telecom.fr

Biographie de l'auteur
Talel Abdessalem est professeur à Télécom ParisTech, titulaire de la chaire Big Data & Market Insights, responsable du groupe de recherche IC2 au département Informatique et réseaux de Télécom ParisTech, et membre du conseil du laboratoire LTCI (UMR CNRS). Ses principaux centres d'intérêt sont : la gestion de données massives, le passage à l'échelle des techniques de fouille de données, les systèmes de recommandation, l'extraction díinformation à partir du web, l'analyse des données graphes et des réseaux sociaux. Il a participé et diriger plusieurs actions de recherche dans des projets européens et nationaux (FP7, ANR, FEDER, FUI, etc.). Il est titulaire d'un Doctorat de l'Université de Paris-Dauphine et d'une habilitation à diriger des recherches de l'Université Pierre et Marie Curie. Il a travaillé comme chargé d'enseignement et de recherche (ATER) à l'Université Paris-Dauphine pendant deux ans, avant de rejoint Télécom ParisTech en 1998.

237 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Quels rôles jouent les technologies numériques dans l’évolution de la médecine du travail ? Groupe Santé#196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril

Articles Revue TELECOM

Le numérique au service de la décarbonisation #196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril

Articles Revue TELECOM

DC Brain nommé au prix de la croissance #196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril