Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 179 - Le conjoint : levier essentiel de l'expatriation

Articles Revue TELECOM

-

15/01/2016


LE CONJOINT :

LEVIER ESSENTIEL

DE L'EXPATRIATION



Par Danielle Deffontaines (1984) dans la revue TELECOM n° 179

Dans leurs propositions d'expatriation, les employeurs se trouvent confrontés au développement des parcours féminins internationaux, à la problématique des doubles carrières et à l'impact du projet du conjoint sur la réussite de la mission du salarié.


Des conjoints enthousiastes, mais pas prêts à tout sacrifier

L'enquête annuelle 2015 d'Alceis, consacrée aux " Conjoints en mobilité internationale ", met en lumière les problématiques majeures rencontrées par les conjoints d'expatriés, encore à 90% des femmes, de rendre compte de leur vécu et des évolutions constatées d'une année sur l'autre.
Du fait des évolutions sociales et sociétales, le conjoint est de plus en plus partie prenante dans la décision d'expatriation et dans le succès de la mission. Dans leur très grande majorité, ils sont enthousiastes au départ et heureux de cette expérience de vie particulière. Toutefois, les conjoints interrogés au cours de notre enquête sont unanimes : de " conjoint accompagnateur " ou " non working partner ", ils aspirent à devenir " partner " tout court ! Ils sont de plus en plus acteurs de cette expatriation et souhaitent en tirer un bénéfice pour eux-mêmes.
Les employeurs souhaitant proposer une mobilité internationale à leurs salariés se trouvent confrontés à ces nouvelles attentes, cette nouvelle posture du conjoint qui souhaite être pris en considération, avec notamment les problématiques des doubles carrières et le développement des parcours féminins internationaux. Par conséquent, le projet du conjoint a un impact fort sur la réussite de la mission du salarié.



Les résultats clés de l'enquête 2015

Les résultats exhaustifs de l'enquête ont été publés sous la forme d'un livre blanc disponible sous le lien http://www.alceis.com/fr/enquete-alceis-conjoint-dexpatrie-2015-les-resultats. Le livre blanc fait un état des lieux et présente les propositions des conjoints d'expatriés eux-mêmes, ainsi que les conseils des Anciens aux Nouveaux.

Au plan professionnel, l'information délivrée progresse : 13% ont eu un entretien avec l'entreprise Seuls 30% des conjoints déclarent n'avoir bénéficié d'aucun accompagnement avant le départ. L'accompagnement à la recherche d'emploi progresse par rapport à 2014, de façon plus importante pour les hommes que pour les femmes (30% au lieu de 20%).

Les conjoints ne restent pas inactifs : 30% des femmes et 60% des hommes ont mis en oeuvre un projet professionnel, en moyenne en moins de 9 mois après l'expatriation Quant au retour, il a lieu majoritairement en raison de la fin du contrat (près de 40% des cas) ou à l'initiative de l'entreprise.

Au plan personnel, si la très grande majorité (90%) est enthousiaste à l'idée de partir, elle ne méconnait cependant pas les défis qui ql'attendent.
Les risques ne sont pas absents avec en premier lieu l'isolement présent pendant toutes les phases de l'expatriation, dans le pays d’accueil mais aussi au retour. L’intégration en expatriation n’est pas totale : le réseau d’expatriés reste l’ancrage le plus sûr contre les épisodes dépressifs, que 14% des répondants disent avoir vécu. Les conjoints gardent le contact, notamment grâce aux réseaux sociaux. Un ou plusieurs réseaux sociaux sont utilisés, avec le grand gagnant - Facebook -utilisé par 71% des conjoints.

 


Au retour, l’accompagnement, pourtant nécessaire, est proposé dans moins de la motié des cas. En effet, le retour présente des avantages culturels, familiaux et relationnels mais aussi de réelles difficultés (retour à l'emploi, réadaptation, baisse de revenus). C'est une deuxième expatriation qui nécessite elle aussi un accompagnement.



Les enjeux et les défis

L’expatriation constitue pour le salarié et sa famille un moment tout à fait spécifique. Dans son nouvel environnement, le conjoint peut à la fois représenter le pilier de l’intégration de la famille, un point d’ancrage essentiel du salarié pour la réussite de la mission, mais aussi, sa zone de fragilité. En effet, la perte de repères, l'indaptation du conjoint à sa nouvelle vie constituent la principale cause d'échec d'une mission avec un retour prématuré du salarié, et les coûts financiers et psychologiques qu'ils génèrent. Les défis à relever sont nombreux, qu’il s’agisse de l’interruption de carrière, des barrières linguistiques, l’intégration sociale ou de la scolarité des enfants : ces défis viennent en tête des réponses et ils ne sont pas les seuls.


En outre, les questions de la poursuite de la carrière du conjoint en expatriation, et de son retour à l'emploi au retour, constituent une problématique d'une acuité croissante, avec les solutions à trouver.

Le conjoint devient un interlocuteur de l'entreprise, au même titre que le collaborateur expatrié. Il pèse sur le choix de l'expatriation et s'en veut acteur. Son accompagnement par l'entreprise, au départ comme au retour, est un gage de réussite de la mission d'expatriation.





Méthodologie de l’enquête

Enquête annuelle – 1ère édition 2014
Objectifs

  • mettre en lumière les problématiques majeures rencontrées par les conjoints d’expatriés et identifier les situations à risques ;
  • mettre en évidence des points de vigilance pour les entreprises qui proposent une expatriation à leurs salariés avec leur conjoint.
Panel

L’enquête a été réalisée en février 201auprès de plus de 100 conjoints expatriés ou ayant été expatriés dans touteles régions du globe : Europe, AfriqueAsie, Amérique du Nord, Amériqulatine, Moyen Orient.

85% sont des femmes, 88% sont mariésles deux tiers ont connu plusieurs expatriationsL’intégralité de l’enquête est disponiblsur demande.

 

Pour aller plus loin, et commenter ou réagir :
 

Biographie de l'auteur

Danielle Deffontaines (1984) est coach, certifiée. Elle a fondé le cabinet Alceis Global Nomads pour accompagner les cadres et leur conjoint dans leurs mobilités internationales : préparation, projet professionnel, retour d'expat. Elle a 25 ans d'expérience en entreprise du management d'équipes à la Direction de Service marketing en passant par le conseil en organisation et la conduite de Projets.

 

221 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Quels rôles jouent les technologies numériques dans l’évolution de la médecine du travail ? Groupe Santé#196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril

Articles Revue TELECOM

Le numérique au service de la décarbonisation #196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril

Articles Revue TELECOM

DC Brain nommé au prix de la croissance #196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril