Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 179 - Le titre-restaurant passe du papier à la carte : évolution ou révolution ?

Articles Revue TELECOM

-

15/01/2016


LE TITRE-RESTAURANT

PASSE DU PAPIER

A LA CARTE :

évolution ou révolution ?


Par Jean-Jacques Vironda dans la revue TELECOM n° 179
 
Pour ses cinquante ans, le titre-restaurant s'offre une cure de jouvence en passant du papier à la carte. Plus qu'un simple changement de support, c'est l'opportunité de réinventer le produit en profitant des évolutions digitales pour en faire plus qu'un simple titre spécial de paiement.

En 2014, 3,8 millions de salariés ont utilisé 763 millions de titres-restaurant pour une valeur totale de 5,8 milliards d'euros. En l'espace de cinq décennies, ce mode de financement du repas du salarié, a été utilisé par 140 000 entreprises dont 78% de moins de 25 salariés. Il est devenu comparable à la restauration d'entreprise et accepté dans 180 000 restaurants ou assimilés répartis sur l'ensemble du territoire français. C'est également une vitrine de l'économie française et de son modèle social à travers le monde, puisque cette réussite française est aujourd'hui déployée dans plus de 40 pays sur les cinq continents.

Compte tenu du nombre important de parties prenantes, le moindre changement nécessite un accompagnement à la hauteur de la volumétrie.

Comment ça marche ?

Le défi lors du lancement, en 1967, a été de créer le climat de confiance indispensable à toute activité se rapprochant du paiement. En effet, il s'agit d'un titre prépayé cofinancé par l'employeur et le salarié, le titre peut être utilisé par les salariés, dans un réseau de commerçants affiliés (restaurateurs et assimilés) limité et conforme aux exigences règlementaires. Les affiliés acceptent les titres-restaurant en paiement de la prestation de services qu'ils produisent. L"émetteur, au-delà de ses missions commerciales et d'accompagnement des clients et des commerçants, est le tiers de confiance, garant de la sécurité et de la conformité de l'écosystème.

Il y a 50 ans, le chèque papier était le seul supprt connu permettant une acceptation large, le marché et le cadre règlementaire ont dont été organisés pour son seul traitement. Les émetteurs ne communiquaient alors qu'avec les entreprises clients et les commerçants affiliés. Le consommateur final (bénéficiaire) était autonome pour l'usage du titre, la signalétique déployée par les émetteurs chez les commerçants affiliés lui signalant la possibilité de l'utiliser.

Comment réussir la dématérialisation ?

Depuis le 2 avril 2014, les supports dématérialisés sont possibles, modifiant ainsi profondément les relations avec les publics concernés, principalement les affiliés commerçants et les bénéficiaires consommateurs.

L'enjeu maintenant, pour l'ensemble des acteurs du maché, est de réussir la transition vers le numérique. Bien qu'il ne s'agisse pas exactement du même produit, lel parallèle avec la migration du chèque bancaire à son homologue carte plastique est intéressant. Les premières cartes bancaires sont nées en 1967, hasard du calendrier, comme le titre restaurant. Il a fallu attendre 2001 pour que le nombre de transactions par cartes dépassent le nombre de chèques émis. Aujourd’hui, les paiements par carte représentent 50 % des paiements de proximité et 80 % de ceux réalisés sur l’Internet. Afin de s’assurer que la transition soit plus rapide pour le titre restaurant dématérialisé, il est indispensable de bien accompagner le changement auprès de toutes les communautés et de leur apporter de nouveaux services.

L’accélération du mouvement passe par un plan de communication efficace, mais surtout par le bon usage des nombreuses possibilités offertes par le digital. A la convergence des trois communautés gérées par les émetteurs : les employeurs (clients), leurs salariés (bénéficiaires) et les commerçants (affiliés), se trouve le triangle magique de la « création de valeur». La digitalisation des points de vente est une tendance majeure pour l’ensemble des commerçants. La possibilité qui leur est offerte de pouvoir communiquer avec les 3,8 millions de bénéficiaires de titres restaurants est une opportunité nouvelle d’optimisation de la gestion de leur point de vente en termes de visibilité, de dépenses marketing et de connaissance de leurs clients. Le marché fourmille d’initiatives relatives à la réservation, au « click and collect », à la livraison à domicile, … Pour accéder aux informations basiques leur permettant de profiter pleinement de leurs titres restaurants, solde disponible, point d’acceptation, guidage, etc., les bénéficiaires consommateurs utilisent quasi quotidiennement leur smartphone. Connecter ces deux communautés crée donc de la valeur pour chacune d’entre elles. C’est en outre un accélérateur de l’acceptation des titres-restaurants dématérialisés.

Le cycle du  TR




Une fois le lien établi, les interactions sont alors déclinables à l’infini :

  • conseils nutritionnels basés sur la consommation individuelle, analysée par le reçu du restaurant ou une photo des plats consommés et réalisés par des nutritionnistes,
  • suivi de l’exercice physique quotidien,
  • bilan calorique résultant des deux analyses précédentes,
  • bons plans personnalisés, …

En conclusion, il s’agit bien d’une révolution. Les supports dématérialisés permettent de quantifier et d’accompagner les bénéfices sociaux, de santé publique et de qualité de vie voulus par le législateur en 1967.
                                                                   
 Le triangle magique



Biographie de l'auteur

Financer de formation, Jean-Jacques Vironda a passé 12 ans à la Sociéré Générale en tant qu'analyste financier. Il a rejoint Sodexo en 1999 en tant que Directeur de la Communication Financière. Depuis 2007, il travaille dans l'activité Avantages et Récompenses où il a occupé différentes fonctions dans les domaines de la stratégie et du marketing, en central comme en pays. Il est actuellement le Directeur Stratégie et Developpement de Sodexo Services Avantages et Récompenses.

324 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Comment la France peut réussir dans le quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

28 juillet

Articles Revue TELECOM

ORDINATEUR QUANTIQUE ET CRYPTOGRAPHIE POST-QUANTIQUE #197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet

Articles Revue TELECOM

Editorial l'informatique quantique # 197

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

13 juillet