Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 182 - Défense et Sécurité dans la dynamique de transformation numérique

Articles Revue TELECOM

-

15/10/2016

 
DEFENSE ET SECURITE

DANS LA DYNAMIQUE DE

TRANSFORMATION

NUMÉRIQUE
 





Par Marc Darmon (1988) dans la revue TELECOM n° 182
 

Le continuum Défense-Sécurité porte aussi la dimension innovation pour des systèmes de plus en plus performants et intelligents. Ces innovations très fortement poussées par les besoins grand public et leur dynamique de masse et l’accessibilité de toutes les technologies numériques dans les solutions du domaine de la sécurité, se renforcent au contact des exigences de performances et de robustesse du monde de la Défense.



L’évolution des menaces du monde actuel fait que la sécurité des États ne se limite plus à la maîtrise de conflits hors du territoire national mais doit également être assurée sur le territoire national dans les quatre espaces complémentaires que sont la sécurité de l’État, des citoyens, des organisations d’importance vitale, et celle du cyberespace.
Si les avancées technologiques ont longtemps été poussées par le domaine de la défense, c’est aujourd’hui le tour du domaine civil qui, avec les développements exponentiels de la transformation numérique (avec ses composantes Big data, cloud, IoT, Deep Learning, …) prend l’initiative de l’innovation technologique. Cette transformation s’accompagne d’une autre révolution celle de la cyber sécurité qui est aujourd’hui une condition nécessaire de la transformation numérique.

 

Les systèmes de sécurité des citoyens et des organisations d’intérêt vital (OIV)


La sécurité des personnes et des biens s’appuie d’abord sur la mise en œuvre de capteurs qui sont les « sens » des systèmes de surveillance. Si les capteurs vidéo constituent un des éléments clés, de la simple camera CCTV, aux cameras haute définition orientables ou aux caméras infrarouges très longue portée, ils sont complétés par d’autres dispositifs tels que les contrôles d’accès, les détecteurs d’intrusion, les points d’alerte, etc. voire même des détecteurs de tirs ou les patrouilles de surveillance. Ces capteurs peuvent se dénombrer en moins de 100 pour des surveillances de petits sites jusqu’à des dizaines de milliers pour des mégapoles par exemple à Mexico (20 000 caméras, 5000 systèmes de lectures de plaques, 5000 points d’alertes) ou des infrastructures majeures telles que de grands aéroports (e.g. un projet au Moyen-Orient 12 000 cameras, 4000 contrôles d’accès, plus de 100 bâtiments…).


Centre C4I4* ´ Ciudad Segura ª de la ville de Mexico


La principale composante des systèmes déployés ainsi que leurs performances résident dans la qualité du traitement de ces informations, c’est-à-dire l’Intelligence, qui complète ce que peuvent apporter les capteurs, les sens. Ces informations nécessitent tout d’abord un traitement automatisé de manière à gérer ces flots de données et générer des alertes en les qualifiant enfin d’en assurer un traitement adéquate. Il peut s’agir de corréler différentes sources d’information, de synchroniser les images vidéo sur les évènements, d’identifier les personnes ou les intrusions avec les contrôles d’accès sur des lieux d’incident, etc.

Le deuxième levier de performance réside dans l’accompagnement à l’aide d’un processus de conduite opérationnel permettant de guider de manière interactive l’opérateur sur le traitement de bout en bout de l’incident. Ceci permet aussi d’assurer une traçabilité des actions, l’analyse de retour d’expérience et d’améliorer le système.

Un troisième levier incluant une analyse plus fine des informations et des situations amplifie l’efficacité du système en permettant de déduire des situations à risques au-delà des alertes standards. Par exemple, des traitements sur les contenus vidéo (Video Content Analytics – VCA) donnent des indications sur la présence de bagages abandonnés, le démarrage de conflits entre personnes ou d’émeutes, et des possibilités de suivi de personnes critiques par reconnaissance faciale.

Des analyses des données récurrentes journalières, permettent d’extraire des alertes à partir des situations « anormales » au sens propre du terme ; ces analyses pouvant maintenant être faites sur des images vidéo par traitements numériques de type big data en incluant des processus d’apprentissage de type « deep learning » ou autres.

 

Transformation numérique : Système d’information critique et cyber sécurité


Avec la transformation numérique, les moyens techniques permettant de traiter de grands nombres de données, les technologies d’auto-apprentissage, les accès permanents et en tout lieu à toujours plus d’informations d’objets connectés (IoT), ou générées par les smartphones individuels, tous ces moyens permettent d’offrir de nouveaux services, plus performants et personnalisés en fonction des besoins des utilisateurs.

Sous le vocable « Smart», cette évolution est perceptible dans les environnements à forte dynamique de changement tels que « Smart City », « Smart Airport », ou encore dans le monde industriel sous l’appellation Industrie 4.0 ou encore Industrie Internet des Objets ( IIoT).

Plus de données, plus d’interconnections des systèmes, plus d’accès aux informations, plus d’utilisateurs, … et donc une vulnérabilité aux menaces qui explose avec cette transformation numérique.

Pour résister a une telle explosion, les nouveaux systèmes mis en place doivent donc impérativement être conçus autour d’architectures et de concepts intégrant les technologies les plus avancées de cyber défense.

Thales s’appuyant sur une très forte expertise en sécurité acquise initialement dans la Défense, offre des approches telles que des solutions permettant une minimisation des risques lors de la conception, des services externalisés de surveillance ou encore du support en diagnostique et conseil.


















 

Exemple de mise en œuvre de VCA dans un contexte e transport public.
 




















La maîtrise des technologies les plus avancés.


 

Retour vers le monde de la défense
 

Si Internet a trouvé son origine dans les développements du monde militaire, cette fois ci, la transformation numérique explose via le monde civil, moins contraint, plus agile, plus dynamique et tiré par les business de nouveaux services toujours plus nombreux et les besoins grand public.

La numérisation de l’espace de bataille (C4ISR, Radio logiciel,…) est déjà une réalité dans le monde de la défense. Avec les approches mises en place dans les solutions du domaine de la sécurité qui arrivent progressivement dans le monde de la défense, les exigences de performances et de résilience de cette dernière poussent encore plus avant ces innovations avec l’émergence de nouvelles approches et des expérimentations pour les systèmes d’informations et de commandement ainsi que des véhicules connectés qui empruntent aux structures des réseaux sociaux, et aux nouveaux moyens de communications tels que le LTE ou demain la 5G ainsi que les plates-formes d’« Apps militaires » qui s’y rattachent.


*C4I4 : Command, Control, Communication, Computer, Intelligence, Investigation, Information, Integration


L'auteur



Marc Darmon
(1988)
, né en 1964, est diplômé de l’École Polytechnique et de Télécom ParisTech (1988).

Il est aujourd’hui Directeur Général Adjoint du groupe Thales, Directeur Général de l’activité Systèmes d’Information et de Communication Sécurisés, après avoir occupé les fonctions de Directeur Général de Thales Communications, Directeur Général de la Division Navale de Thales puis Directeur de l’Audit et du contrôle interne du Groupe.

 

393 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Quels rôles jouent les technologies numériques dans l’évolution de la médecine du travail ? Groupe Santé#196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril

Articles Revue TELECOM

Le numérique au service de la décarbonisation #196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril

Articles Revue TELECOM

DC Brain nommé au prix de la croissance #196

photo de profil d'un membre

Rédaction Revue TELECOM

01 avril