TELECOM PARIS ALUMNI
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 183 - Les infrastructures électriques de RTE sous surveillance des drones

Articles Revue TELECOM

-

15/12/2016

 

LES INFRASTRUCTURES

ELECTRIQUES DE RTE

SOUS SURVEILLANCE

DES DRONES



Par Julien Duchene dans la revue TELECOM n° 183

 

Le drone, un outil innovant au service des métiers de RTE.



Des drones dès 2012

Dès 2012, RTE a su profiter de l’ouverture  de l’espace aérien aux aéronefs qui circulent  sans personne à bord sous le contrôle d’un  télépilote, plus communément appelés « drones ». En complément de ses moyens aériens  et héliportés, RTE souhaitait développer des  moyens innovants permettant des inspections  rapides pour réaliser des études de vétusté des structures ou composants de lignes  ou de postes électriques, tout en  conservant ses ouvrages sous tension.
Le choix du drone s’est donc  naturellement imposé. RTE a  qualifié certains de ses  sous-traitants pour utiliser  ce nouvel outil. Entre 2012 et 2015, 3000 pylônes ont ainsi été photographiés par drone.
 
Relevé végétation par LIDAR  
 
Image Infrarouge d’un transformateur
de puissance 
   
Photographie d’une chaîne
d’isolateurs prise par drone    
Inspection « œil déporté » de
matériels de postes électriques





 



La création d’une équipe projet drone en 2014

En 2014, l’activité drone a pris de l’ampleur et un projet drone, s’appuyant sur une équipe dédiée, a été constitué. Depuis 2014, cette équipe a pu expérimenter, avec des partenaires externes, différentes solutions de drones, différents capteurs, permettant de répondre aux besoins d’inspection des infrastructures de RTE. On peut citer par exemple des essais œil déporté (visualisation de matériels non visibles depuis le sol), de la thermographie infrarouge par drone, ou encore des inspections de végétation aux abords des lignes électriques avec l’utilisation de LIDAR embarqués sur drone.




 

Drone NOVADEM U130 de propriété RTE


 

L’équipe est également très active au Conseil des Drones Civils, entité créée en 2015, regroupant la Direction Générale de l’Aviation Civile, des donneurs d’ordre comme RTE, des constructeurs et opérateurs de drones, et également des grands groupes de l’aéronautique. Le Conseil des Drones Civils a comme objectif de soutenir, promouvoir et faire évoluer la filière française des drones civils.

Une montée en puissance en 2016

 

En 2016 l’équipe projet drone de RTE a proposé au COMEX de RTE la stratégie industrielle pour l’utilisation des drones, avec pour objectifs principaux : le drone longue élongation, l’analyse et le traitement des données, la poursuite des opérations œil déporté, l’accélération du transfert des solutions drones vers les métiers.

RTE a formé ses premiers télépilotes et a intégré ses premiers drones multirotors en septembre 2016. Deux laboratoires, constitués de salariés RTE télépilotes, réalisent aujourd’hui des missions œil déporté, et permettront de décider de la meilleure organisation à mettre en place en cas de généralisation de ce nouvel outil.

Des développements sur le traitement des données, et notamment l’automatisation de la détection des défauts, ont débuté au printemps 2016, et des premiers prototypes verront le jour courant 2017.


Télépilotes RTE lors d’une inspection pylône

 




Des discussions avec des grands industriels de l’aéronautique mais également avec des start-up, sont en cours depuis début 2016 pour réaliser des expérimentations grande élongation, avec comme objectif d’envoyer un drone à 50 km de son télépilote, de façon récurrente et en toute sécurité. RTE met tout en œuvre pour que cet objectif soit atteint fin 2017, d’un point de vue technique mais également réglementaire.

L’avenir du drone pour un gestionnaire de grand linéaire n’a de sens que si ce drone permet du vol hors vue longue distance le long de ses infrastructures. 





































                                            
 Drone voilure fixe après relevé LIDAR sur une ligne RTE

L'auteur

Julien Duchene, diplômé de l’Ecole Supérieure des Sciences et Technologies de l’Ingénieur de Nancy en 2006, j’ai rejoint RTE en 2008 après un passage de deux ans dans le groupe STEF. J’ai débuté ma carrière à RTE en tant que dispatcher au dispatching régional de Lyon (supervision du réseau électrique Rhône Alpes Auvergne). Après trois ans dans ce premier poste, j’ai rejoint le Groupe Maintenance Réseaux Auvergne, à Clermont Ferrand, en tant que Responsable d’Activités Maintenance. Puis en 2014, j’ai eu l’opportunité de rejoindre le Centre National d’Expertise Réseaux de RTE, et contribuer à un projet innovant sur les drones.

 
 
 
 

550 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Editorial Laura Peytavin et Yves Poilane

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

13 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Sevenhugs

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

12 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Bye Bye Barrault

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

12 novembre