TELECOM PARIS ALUMNI
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 184 - Les grandes écoles se réinventeront-elles avec les Edtech ?

Articles Revue TELECOM

-

15/03/2017


LES GRANDES ECOLES

SE RÉINVENTERONT-ELLES

AVEC LES EDTECH ?

 



Par Nicolas Sennequier dans la revue TELECOM n° 184


Des modes de consommation qui nous paraissent maintenant évidents dans des activités telles que la musique et les médias émergent dans l’enseignement supérieur, grâce aux Edtech. Chacun peut aujourd’hui accéder à de nombreux cours, proposés notamment par des plates-formes spécialisées telles que Coursera (23 millions d’inscrits fin 2016). Cet accès est ouvert à tout moment et en tout lieu.

Au-delà des cours, les nouveaux entrants du numérique investissent tous les maillons de la chaîne de valeur de l’enseignement supérieur. Et ils les réassemblent de bien des manières. Udacity constitue un exemple intéressant. La société propose des MOOC depuis sa création, en 2012. Elle les a ensuite groupés en parcours de formation certifiants, qu’elle appelle des nanodegrees. En novembre 2016, elle a créé Blitz, une place de marché pour mettre à la disposition des entreprises les compétences ainsi acquises par ses apprenants. Dans l’autre sens, un profil dans un réseau social professionnel sert de base à la recommandation automatique et personnalisée de cours. LinkedIn a même combiné les deux services il s'est doté d'un catalogue de 5 700 cours par l’achat en 2015 de Lynda.
 

L’irruption du numérique bouscule universités et Grandes Écoles


Cette irruption du numérique bouscule évidemment les acteurs installés, au premier rang desquels nos universités et Grandes Écoles.

L’IMT et ses dix écoles d’ingénieurs et de management ont eu la chance d’aborder cette transformation avec une longue expérience de la pédagogie numérique. Les réalisations de leurs enseignants-chercheurs pionniers occupent une place importante dans l’enseignement supérieur français. Ainsi, fin 2016, l’IMT a réalisé 20 des 244 MOOC proposés sur la plate-forme nationale FUN par les 89 institutions qui travaillent avec cette plate-forme. L’IMT est en outre la seule institution française partenaire des deux grandes plates-formes mondiales de MOOC, Coursera et edX. Au plan qualitatif, ABC du langage C, réalisé par Télécom ParisTech, a reçu le prix du MOOC le plus innovant lors de la première édition des “Mooc of the Year”, en janvier 2017.

Les MOOC s’avèrent déjà un levier de la transformation éducative à l’IMT, dans deux directions. D’une part, le public des MOOC est majoritairement constitué de personnes en situation professionnelle. Les MOOC deviennent un élément incontournable de la formation tout au long de la vie, proposée par Télécom Evolution, l’organisme de formation continue des écoles Télécom de l’IMT. D’autre part, les MOOC sont utilisés de manière croissante dans les enseignements des écoles de l’IMT. Ils y contribuent à la transformation pédagogique : 11 000 inscriptions d’élèves dans le cadre d’un cours qu’ils suivent auront eu lieu à la fin de l’année 2016-2017, dont 3 300 pour cette seule année.

Du côté de la recherche, plusieurs équipes de recherche de l’IMT sont actives dans le domaine des environnements informatisés pour l’apprentissage humain (EIAH)1. L’analyse de l’apprentissage (learning analytics) est un domaine particulièrement prometteur. Les actions des apprenants lors de leur utilisation de systèmes numériques peuvent en effet être enregistrées. L'analyse de ces actions permet de faire avancer la pédagogie, par exemple en proposant la personnalisation des cours. L’IMT commence à développer les premières applications de ces travaux, telles qu’un tableau de progression des apprenants au sein d’un MOOC.

L’IMT et ses écoles sont également actifs dans le domaine Edtech par le soutien à l’innovation. A titre d’illustration, le projet Ma Classe 3.0 a pour objectif de créer une plate-forme de contenus numériques enrichis de fonctionnalités comme l'apprentissage adaptatif. Ce projet associe les entreprises Gutenberg Technology, Domoscio et les éditions Hatier avec Télécom ParisTech, qui apporte son expertise sur les tuteurs virtuels.
 

Zoom sur deux MOOC très appréciés

Innover et entreprendre dans un monde numérique, le MOOC emblématique de Télécom ParisTech
En 2016, le MOOC Innover et entreprendre dans le numérique comptait 24 868 inscrits sur trois sessions. Porté par quatre enseignants de Télécom ParisTech : Valérie Fernandez, Laurent Gille, Thomas Houy et Rémi Maniak, ce MOOC permet de découvrir 15 notions fondamentales pour comprendre les nouveaux mécanismes de l’innovation et de l’entrepreneuriat dans ce monde numérique. Une formation qui satisfait son public comme en témoigne les commentaires laissés sur la plate-forme FUN (France Université Numérique) : « C'est un plaisir de suivre vos petites vidéos, de voir et lire les compléments que vous avez sélectionnés pour nous. C'est court, efficace, propre et très utile » ; « C'est un véritable brainstorming, stimulant et enthousiasmant ».

ABC du langage C, Mooc le plus innovant
Objets connectés, consoles de jeux, smartphones, bornes Vélib,... le langage C est de plus en plus présent dans les objets de notre quotidien. C’est pourquoi l’IMT a lancé en 2016 Le langage C de A à Z, un parcours de deux MOOC pour apprendre la programmation en C. ABC du langage C est le premier volet de ce parcours développé avec France IOI. Il s'adresse à un public de grands débutants qui peuvent commencer à apprendre et tester leur code directement dans le cours sans avoir à installer de logiciels sur leur ordinateur. Pilotée par Rémi Sharrock, maître de conférences à Télécom ParisTech, cette formation s’est vue récompenser lors de la cérémonie « Mooc of the year » le 19 janvier 2017 dans les locaux de Google France. Le caractère innovant de son approche pédagogique réside notamment dans son interface unique de correction du code en temps réel.

 

Un chantier stratégique


La transformation numérique des formations devrait être affirmée dans la stratégie 2018-2022 de l’IMT en cours d’élaboration. Elle participera d’une ambition plus large de transformation éducative. Un axe d’action important sera de poursuivre le développement des MOOC pour constituer des parcours certifiants voire diplômants. Télécom ParisTech veut ainsi prolonger le succès de son MOOC Innover et entreprendre dans un monde numérique pour proposer un parcours professionnel certifiant de quatre MOOC.

L’articulation de ces parcours certifiants ouverts et en ligne avec des formations proposées dans nos campus est une piste de travail prometteuse. Un futur étudiant pourrait suivre un tel parcours, à son rythme, sans se déplacer, et vérifier ainsi que notre pédagogie lui convient. Sa réussite au certificat serait un facteur favorable pour son admission à une formation diplômante en présentiel qui inclut les mêmes cours. A son admission, il se verrait attribuer automatiquement les crédits correspondants au certificat. La formation en ligne est ainsi un levier prometteur pour rendre nos formations plus modulaires, plus visibles et plus accessibles. Des projets sont en cours de développement dans les domaines des réseaux de données, sous le pilotage de Télécom Evolution et en collaboration avec Airbus et Orange.

A plus long terme, des formations diplômantes pourraient intégrer complètement des cours en ligne. Des parcours de MOOC diplômants devraient ainsi être déployés en Afrique francophone, en partenariat avec des institutions locales qui assureront l’accompagnement des apprenants.

Cette transformation touche le cœur de l’activité de formation des écoles de l’IMT. Elle est portée par des enseignants-chercheurs pionniers, fortement motivés. Gageons que l’institution saura impliquer un nombre croissants d’entre eux dans cette aventure, pour devenir elle-même un acteur click and mortar continuant à satisfaire les attentes de ses élèves, de ses diplômés et des employeurs.


1/ La pédagogie en général n’est pas un objet de recherche pour les écoles de l’IMT. En effet, ces écoles associent étroitement recherche et enseignement, et elles n’assurent pas de formation de formateurs comment le fait par exemple l’école normale supérieure Paris-Saclay.

 


Nicolas Sennequier est directeur des pédagogies numériques de l'IMT. Il y était auparavant directeur de la stratégie, de 2012 à 2014. Précédemment il a été délégué général de la Fondation Paris Sciences et Lettres, et conseiller technique chargé des sciences, de la technologie et de l’espace de la ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Il est ingénieur des Mines.
@nsennequier

76 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Editorial Laura Peytavin et Yves Poilane

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

13 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Sevenhugs

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

12 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Bye Bye Barrault

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

12 novembre