TELECOM PARIS ALUMNI
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 187 - L'analyse des données et l'Internet des Objets pour optimiser la performance énergétique des usines

Articles Revue TELECOM

-

15/12/2017

L’ANALYSE DES DONNEES ET L'INTERNET DES OBJETS 

pour optimiser la performance énergétique des usines

 

Par Bernard Fourdrinier et Antoine Junqua dans la revue TELECOM n° 187

 

En fait l’IoT c’est quoi ? Et pourquoi parle-t-on d’Analytics of Things (AoT) ?

L’Internet des Objets (Internet of Things ou IoT) c’est la possibilité d’écouter le fonctionnement et l’environnement d’un dispositif, par exemple une machine sur un site industriel. Si la machine n’est pas assez bavarde, des capteurs sont ajoutés (pression, vibration, température…), générant des données d’état de fonctionnement et de contexte d’utilisation.

L’IoT n’est rien sans la capacité de pouvoir récupérer toutes ces données en temps réel ou non, de les mettre en relation entre elles et avec des données ne provenant pas de capteurs (ERP, application de gestion de maintenance)… pour les analyser et permettre à l’humain (et/ou à des systèmes experts comme ceux à base de Machine Learning) de prendre les bonnes décisions, pour, par exemple, contribuer à améliorer l’efficacité énergétique d’un site industriel. C’est ce que l’on appelle l’Analytics of Things (AoT).

L’AoT permet aussi de déterminer si ces capteurs IoT sont assez ou trop nombreux, au bon endroit, voire même s’ils sont bien nécessaires ! Les capteurs peuvent être chers à l’achat, à installer, voire à maintenir. Le retour sur investissement d’un projet AoT commence déjà par l’optimisation du déploiement des capteurs !

 

Industrie, énergie et IoT

En France, le bilan énergétique global dépend beaucoup de l'évolution de l'intensité énergétique (quantité d'énergie pour produire une unité de PIB). Cette intensité n'a cessé de se réduire depuis les années 1970 à mesure que les moteurs s'amélioraient et que les industriels modernisaient leurs outils de production pour les rendre moins énergivores.

Il reste encore des progrès à faire pour concilier croissance du PIB, efficacité énergétique & industrielle, énergie durable et empreinte carbone.

C’est là qu’IoT et AoT interviennent pour aider !

 

Quelques bons principes IoT/AoT pour l’industriel

Créer un système d’optimisation basé sur l’automation et la donnée :

Il s’agit d’optimiser l’efficacité des usines au-delà du rendement, en prenant en compte le besoin en énergie, les achats d'électricité et les ventes, le prix des carburants et la disponibilité des usines. Avec la collecte automatisée et l’analyse des données IoT croisées avec des données non IoT, l'industriel peut prévoir sa consommation, planifier efficacement sa production et rendre les opérations plus économiques.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commencer par une gestion proactive des coûts de l’énergie : 

Les données de consommations énergétiques doivent être liées au système ERP afin de les valoriser dans les coûts de production.

Cela permettra également de démarrer une démarche de réduction des coûts et ceci en rendant visibles les données de consommation. C’est le début de l’optimisation de la performance énergétique.

 

L’IoT au service d’une maintenance performante

Le patrimoine d’informations collectées grâce à l’IoT favorise à plusieurs niveaux la performance des opérations de maintenance. Tout d’abord, les capacités de l’automatisation permettent de limiter, suite à une décision prise grâce à l’AoT, les besoins d’interventions grâce à la réalisation d’actions de maintenance à distance.

Sur le terrain, avec des solutions de mobilité, il est possible aussi de vérifier les besoins remontés par les capteurs.

Il s’agit ici de développer considérablement la collaboration entre les techniciens de terrain grâce à la traçabilité de leurs activités mais également en favorisant une gestion dynamique des stocks. La bonne pièce détachée au bon moment au bon endroit.

 

Agir, Optimiser et Prédire grâce à l’IoT et l’AoT

Un fabriquant de machines à papier a équipé ses produits de capteurs IoT indiquant l’environnement d’utilisation, les consommables mis en place, les types d’énergies utilisés etc.

Ces informations croisées avec celles des équipes conduisant la production de papier 24h/24 ont permis de mettre en lumière des variations importantes : la consommation d’énergie variait d’un facteur de 1 à 4 en fonction des équipes.

Le fabriquant a préconisé à son client industriel d’aligner les pratiques sur la meilleure des équipes, en menant une politique de formation adéquate.

Belle contribution de l’AoT et de l’IoT à l’efficacité industrielle avec un fort ROI : économies d’énergie, maintien optimal en condition opérationnelle des machines, et amélioration des compétences humaines par la formation des opérateurs. 

 

 

Biographie des auteurs

 

Bernard Fourdrinier a rejoint Teradata en 2015 comme Business Consultant Europe du Sud, Moyen Orient Afrique dans les domaines du Pétrole et Gaz, Pétrochimie, Iot et Smart Building. Il a occupé plusieurs postes de direction dans les fonctions Ingénierie, Operations et Stratégie, de grandes entreprises.

 

 

 

 

Antoine Junqua est depuis 2008 Directeur Utilities chez Teradata France. Auparavant, Antoine a été durant plusieurs années Directeur Grands Comptes Automotive dans un grand cabinet-conseil en intégration de systèmes d’informations.

 

 

133 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Editorial Laura Peytavin et Yves Poilane

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

13 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 193 - La kippa bleue

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

15 juin

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 193 - La transformation digitale (numérique) 2.0

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

15 juin