TELECOM PARIS ALUMNI
Retour aux actualités
Article suivant Article précédent

Revue TELECOM 188 - Hackathon du "bien-être" Retour sur un moment fort d'intelligence collective

Articles Revue TELECOM

-

15/03/2018

HACKATHON DU "BIEN ETRE"


Retour sur un moment fort d'intelligence collective


Par Bertrand de Véricourt (2018) et Grégoire Argenton (2016) dans la revue TELECOM n° 188


Le 3 février dernier, nous accueillions rue Barrault, le «1er hackathon des data scientists, sociologues et économistes ». Organisé par le CRÉDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) et les alumni des formations Big Data de l’école, cet évenement a rassemblé une soixantaine de personnes de profils très divers autour des données de l’enquête « Conditions de vie & Aspirations des Français ». Cette enquête réalisée annuellement depuis 1979, cherche à connaître les modes de vie, les aspirations et les valeurs de la population. Plusieurs thèmes y sont abordés : moral, économique, valeurs, sécurité, inquiétudes, conditions de logement, équipement, vie sociale et associative, etc.

Les participants sont venus avec un mélange de curiosité et d’enthousiasme relever le défi de produire une contribution sur le thème du « Bien-Être » en 7h30.

Le « bien-être » a fait l’objet de nombreuses études et publications. Comment imaginer que des personnes ne se connaissant pas, et ne connaissant pas les données puissent apporter quelque chose de nouveau ? Pourtant d’après Sandra Hoibian du CRÉDOC « il y a des résultats intéressants pour de nombreux projets ! Nous avons été impressionnés ».


Quelques résultats

• L’état de santé et la perception du cadre de vie, sont les principaux déterminants du bien-être, devant les conditions matérielles ou les revenus.

• On ne constate pas d’évolution notable dans le sentiment d’être heureux sur les 5 dernières années.

• La théorie de MASLOW semble toujours d’actualité.

• La vie en immeuble (plutôt qu’en maison individuelle) améliorerait le sentiment de bien-être des personnes en situation de handicap.

• Le regard porté sur la société (conservateur/ progressiste) n’a pas d’impact sur le bonheur ressenti.


Les projets finalistes

L’équipe victorieuse a créé « Felix », un outil proposant des recommandations personnalisées pour l’amélioration du bien-être. Le jury a apprécié la qualité scientifique du travail et l’ambition d’une application destinée au grand public.

Deux autres équipes ont été distinguées par le jury : l’une a travaillé sur le bien-être des personnes en situation de handicap, l’autre sur les grands déterminants du bien-être. 


6 personnes, 4 nationalités et des parcours variés pour l’équipe gagnante « Felix ».

(Jessica, Louise, Eric, Camille, Sumit, Grégoire)


EN CHIFFRES

59 inscrits, 10 équipes
36% de femmes, 64% d'hommes
39% d'actifs et 61% d'étudiants
57% de "data scientist"/Statisticiens et 43% de Sociologue et Economiste des participants ne provenance de plus de 10 pays (Allemagne/Irlande/Etats-Unis/Inde/Chine/...)











Biographie des auteurs

Grégoire Argenton (2016), est titulaire d’un CES « data scientist » de Télécom ParisTech. Il est diplômé de l’école centrale de Lyon (1995) et de HEC (2014). Il est CEO et fondateur de DataSapientia et administrateur du Think tank « CDO Alliance ». Il travaille au quotidien sur l’application des data sciences à l'optimisation de la performance des entreprises.

 : @in/gargenton



Bertrand de Véricourt (2018) est ingénieur en informatique, diplômé de l’ISEP (2012). Après des expériences en start-up, il a travaillé dans des grands groupes en France et en Allemagne. Son intérêt pour les différents usages de la donnée l’a mené à monter le projet de prédiction des élections « Predict The President » au sein du Mastère Spécialisé Big Data de Télécom ParisTech l’année dernière.



REGARDS CROISES

Interview de Bertrand de Véricourt (2018) et Grégoire Argenton (2016)


Par Michel Cochet (1973) dans la revue TELECOM n° 188


Bertrand, comment est venue l’idée de ce hackathon ?

En rencontrant Grégoire pendant mon MS Big Data à Télécom ParisTech, nous avons cherché des idées pour vitaliser le réseau des anciens. J’ai proposé un hackathon, qui permet de :

• favoriser les échanges anciens / nouveaux

• partager des compétences

• apprendre à pitcher des travaux de data science

… entre autres !

C’est au CRÉDOC, où j’effectue mon stage, que j’ai compris que l’on pouvait aller plus loin en combinant les compétences des data scientists avec celles des sociologues et économistes, des profils courants dans cette organisation qui a pris récemment le « train du Big Data ». Un premier projet autour des données socio-économique m’avait déjà permis d’en percevoir l’intérêt. De nombreux partenaires ont rapidement rejoint le projet grâce au soutien moral et financier de Télécom ParisTech et du CRÉDOC.

Je crois que le plus difficile aura finalement été pour moi d’être à la fois participant et organisateur ! Il restait en effet des détails à régler le jour-même...


Grégoire, pourquoi soutenir une telle initiative au niveau de l’association des anciens ?

Il y a plusieurs dimensions qui m’ont séduites :

• La mixité étudiants et actifs : Dans un domaine en évolution rapide comme la science des données, l’expérience et l’apprentissage académique sont indissociables et se renforcent mutuellement : il faut passer d’une conception linéaire du passage de la vie d’étudiant au monde du travail à un modèle de cycles courts et perpétuels. Ce hackathon y participe...

• L’hybridation des profils et des expériences : Je crois profondément à l’intérêt de la diversité et à l’intelligence collective. Il est plus facile de parler à son alter-ego … on a l’illusion d’aller vite mais on tourne en rond ! A l’inverse la confrontation d’idées divergentes est source d’infinie créativité.

• Le sens du projet. Les « data science » ne sont que des outils et utilisées pour elle-même, elles ne servent à rien !.


Grégoire, jugez-vous que ce hackathon est un succès ? A quoi cela tient-il ?

Oui absolument ! Il y a trois éléments :

• Temps contraint (7h30). En donnant un objectif impossible on force la créativité des équipes : ensemble, on trouve le moyen !

• Mixité « organisée » de profil dans chaque équipe.

• Liberté sur l’objectif. Chaque équipe défini le sien et s’auto-gère pour l’atteindre.


Le CRÉDOC et les enjeux du Hackathon


Interview de Sandra Hoibian, directrice du pôle Évaluation & Société du Credoc.


Comment est venue au CREDOC l’idée d’un hackathon ?

Le CRÉDOC est un organisme d'études et de recherche au service des acteurs de la vie économique et sociale. Nous avions depuis longtemps l’idée d’organiser un hackathon mais n’étions pas passé à l’acte. C’est Bertrand de Véricourt, étudiant à Télécom ParisTech et en stage chez nous, qui a proposé de s'associer à son école pour l’organiser.

Nous avions déjà travaillé sur le thème du « bien-être », avons contacté les acteurs travaillant sur cette thématique, et l’idée a rapidement séduit. Nous avons noué des partenariats avec des organismes très intéressants dans plusieurs disciplines comme la « Paris School of Economics », l’ENSAI, Sciences Po, le CEPREMAP, Dauphine. L’OCDE, la Caisse des dépôt, le CNRS se sont joint à l’aventure ; la journée a été très riche.

Qu’avez-vous pensé de la qualité des projets présentés ?

Nous n’avions pas d'idée précise sur ce que nous pouvions attendre : Une journée c’est court, les participants ne se connaissaient pas, ne connaissaient pas les données, ni même parfois le thème du bien-être.

Plusieurs équipes ont proposé des résultats intéressants ; les départager a été difficile.

Nous sommes impressionnés par la qualité du travail et très très reconnaissants de l'énergie développée.




467 vues Visites

J'aime

Commentaires0

Veuillez vous connecter pour lire ou ajouter un commentaire

Articles suggérés

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Editorial Laura Peytavin et Yves Poilane

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

13 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Bye Bye Barrault

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

12 novembre

Articles Revue TELECOM

Revue TELECOM 194 - Technologies et accès au système de santé Conférence ParisTalks du 4 juin 2019 par Alain Tassy (1982), Co-président de Télécom ParisTech santé

User profile picture

Rédaction Revue TELECOM

12 novembre