photo de profil d'un membre

Joe GHALBOUNI

CV Joe Ghalbouni

33 ans

Situation professionnelle

A l'écoute du marché

Souhait professionnel

Poste
Chef de projet R&D
Experience
4-10 ans (expérimenté(e))
Rémuneration
Non renseigné
Type de contrat
CDI
Mobilité
21 Côte-d'Or, 75 Paris - Etats-Unis
Fonctions
- Etudes, innovation et R&D
- Conseil, stratégie et organisation
- Recherche publique, enseignement
Secteurs
- Informatique, télécommunications, électronique, web
- Conseil, audit et services professionnels
- Enseignement et recherche

Expérience professionnelle

Professeur associé

Université Libanaise , Fanar - CDI

De Octobre 2014 à Aujourd'hui

Formations complémentaires

Doctorat

Télécom ParisTech - Informatique et Réseaux (Information Quantique)

2010 à 2013

Thèse effectuée au sein du laboratoire LTCI sous la direction de Pr Isabelle et Zaquine et l'encadrement de Dr Eleni Diamanti.

Résumé de la thèse:
Afin de pouvoir œuvrer vers un réseau de communication quantique, il est primordial de limiter les ressources nécessaires. En particulier, nous montrons ici que l’on peut utiliser une source unique de paires de photons intriqués, pour desservir un grand nombre d’utilisateurs. Ceci implique que la source en question soit à large bande spectrale d’émission, et compatible avec les infrastructures actuelles de télécommunication optique. Dans un premier temps nous avons étudié une source de photons corrélés, basée sur la fluorescence paramétrique. A partir des valeurs expérimentales mesurées (coups et coïncidences), une borne maximale de la visibilité que l’on pourra obtenir en intrication est calculée ainsi que la brillance. Un facteur de qualité est établi afin de comparer et classer les démultiplexeurs testés par rapport au compromis entre la qualité des corrélations quantiques et la brillance de la source. La deuxième partie consiste à caractériser une source de photons intriqués en polarisation. L’intrication a été réalisée en effectuant un double passage dans un cristal de PPLN, générant un état de type |Φ> =(1/√2)(|HH> +|VV>) . Les photons des paires générées sont aussi séparés par démultiplexage en longueur d’onde. Des mesures de visibilités et du paramètre de Bell S sont effectuées. Les performances des démultiplexeurs sont comparées à celles prévues avec les photons jumeaux. Nous montrons qu’il est possible à partir d’une source unique, d’établir un canal quantique de communication avec au moins 3 couples d’utilisateurs en simultané. Nous proposons à la fin de cette étude, diverses méthodes d’amélioration.

Master de Recherche

Universit◙ de Bretagne Occidentale - Optique, Laser, Milieux et Matériaux Complexes

2008 à 2010

Licence

Université Saint Joseph de Beyrouth - Physique

2005 à 2008

Parcours officiels

Télécom Paris – Docteur – 2013

Langues

Français - Langue maternelle

Anglais - Courant

Espagnol - Notions

Arabe - Courant

Compétences

Enseignement et Recherche
Enseignement supérieur