Retour au numéro
Vue 4 fois
29 juillet 2021

Est-ce que tu crois à internet ?

Publié par Roger Courtois (1966) et Jean-Marie Pillot (1978) | N° 201 - INTERNET ET SOCIÉTÉ - NUMÉRIQUE ET TRANSITION ÉNERGÉTIQUE -

 Interview de Roger Courtois (1966) par Jean-Marie Pillot (1978)

[Jean-Marie Pillot] Je vais commencer par résumer ton parcours professionnel pour qu’on puisse se concentrer sur la période Internet.
Tu es ingénieur Télécom 66 et dans ta carrière, tu as vécu trois disruptions – que tu préfères d’ailleurs appeler, en bon français, ruptures !

Ce fut d’abord en commutation téléphonique, dans tes premières années d’activité au CNET, où tu « poussais, dis-tu, les électrons à la main » (programmation en langage machine des premiers commutateurs électroniques).

Puis, dans la PME que tu avais créée en 1981 (COURTOISIE) le développement du premier composeur 100 % logiciel de page vidéotex (pour Minitel) sur PC auquel tu avais été parmi les premiers à avoir cru. Tu vends ta société en 1987.

Et on arrive à la 3e rupture, celle qui nous amène à Internet.


[Roger Courtois] Oui, j’ai vendu ma société dans d’excellentes conditions, avec une belle plus-value. En dépit de l’abandon de 25 % de mes parts dans la PME à mon personnel et d’un prélèvement fiscal considérable, il m’en restait suffisamment pour être relativement à l’aise et donc libre de mes choix futurs d’activité.

Dans une nouvelle PME, au début des années 90, l’un de mes développeurs de serveurs s’intéresse au WEB et me convainc de...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteurs

Roger Courtois (1966)
Jean-Marie Pillot (1978)

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.