Retour au numéro
Partager sur :
Vue 23 fois
03 janvier 2024

ÉDITORIAL

 Animateurs du Groupe Réseaux et Services de Télécom Paris alumni


Les réseaux de télécommunications sont en constante évolution, avec, régulièrement, de nouvelles technologies qui façonnent le paysage des communications. Nous présentons dans ce numéro de la revue, certaines évolutions récentes des réseaux, ainsi que des concepts émergents.

  • Après un rappel des évolutions associées aux générations successives des réseaux mobiles, sont présentés les derniers développements de la 5G (5G Stand Alone, Network Slicing) qui, au-delà de permettre des débits plus rapides, une latence réduite et une capacité réseau plus élevée, conduisent à de nouvelles applications pour les besoins industriels via les réseaux publics ou via des réseaux privés. Au-delà de la 5G, la recherche s’oriente vers la 6G qui fournira des débits encore plus rapides et des capacités de connexion beaucoup plus étendues.
  • Les réseaux satellitaires permettront, avec l’utilisation directe des constellations de satellites, des communications universelles en s’affranchissant en grande partie des infrastructures à terre (voir les articles de Didier Verhulst et d’un utilisateur de Starlink dans le dossier NewSpace). Et les technologies mobiles vont même être utilisées pour connecter des véhicules d’exploration à un atterrisseur lunaire !
  • Les réseaux fixes connaissent aussi des évolutions sans précédent avec les déploiements des réseaux de distribution en fibres optiques, qui permettent des nouvelles applications à très haut débit, et qui vont aussi permettre l’extinction des réseaux cuivre.
  • Un panorama des évolutions des technologies utilisées dans les réseaux, allant jusqu’à la virtualisation de fonctions réseau, qui consiste à utiliser des serveurs standards pour les exécuter, ce qui rend les réseaux plus agiles et plus faciles à gérer. Cette évolution conduit à la Cloudification des réseaux, qui connaissent une transformation similaire à ce qu’a pu connaître le domaine de l’informatique. Ces évolutions vers l’utilisation de plus en plus de logiciels ouvrent alors la voie à l’automatisation pour les déploiements et l’exploitation des réseaux.
  • Le Edge Computing, un modèle de traitement décentralisé, permet de traiter les données au plus près des utilisateurs (au bord du réseau), réduisant ainsi la latence et améliorant la réactivité des applications.
  • Les applications de la blockchain sont explorées pour sécuriser les transactions et les échanges de données dans les réseaux de télécommunications, et pour ainsi améliorer la confidentialité, l’intégrité et la sécurité des données.
  • Toutes ces évolutions concernent les opérateurs, mais aussi bien sûr les équipementiers qui doivent s’adapter et intégrer ces nouvelles technologies dans leurs développements.

Ces avancées et tendances façonnent les réseaux de télécommunications du futur, visant, dans un souci de réduction de la consommation énergétique et de développement durable, à offrir des performances accrues, des réseaux plus rapides, plus intelligents, plus fiables et encore mieux sécurisés, une connectivité renforcée et des capacités adaptatives pour améliorer les échanges au sein d’une société de plus en plus agile et connectée. 

Auteurs

Docteur Ingénieur de l'Université de Paris-Sud Voir l'autre publication de l'auteur
Ingénieur en Chef des Mines

Articles du numéro