Retour au numéro
Partager sur :
Vue 34 fois
23 juin 2023

Vive le numérique, vive la science.

Les sociétés humaines, du fait de leur croissance exponentielle, évoluent vers l’hyper densité (populations et infrastructures), l’hyper connectivité (numérique ou physique), et l’hyper cinétique (de par leur dynamique). Cette évolution engendre une mutatioin des perturbations au sein de ces sociétés humaines selon les trois dimensions de fréquence (la croissance exponentielle est mécaniquement source de plus de perturbations), de propagation (absence de vide pour absorber ces perturbations), et de combinaison (les sociétés humaines constituent de vastes espaces de collision pour ces perturbation). Une formule simple concrétise les constats précédents : l’instabilité est la nouvelle norme1. Face à cette instabilité, la gestion de crise doit s’équiper de nouveaux outils et doit s’interroger quant aux rôles potentiels des technologies émergentes.
Voici ci-après un scénario futuriste anticipant les usages des technologies en cours de développement.


16 Juillet 20XX 10:14, une explosion retentit dans un laboratoire d’une usine classée SEVESO Haut2 d’une région de France. Les capteurs de l’usine transmettent immédiatement leurs données, pendant qu’une intelligence numérique analyse les messages (textes et média) diffusés sur les réseaux sociaux. L’alerte engendre le décollage des drones parqués sur le site qui parcourent en continu des trajectoires prédéfinies et collectent des données visuelles, thermiques, électromagnétiques et chimiques....
Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteur

Frédérick Bénaben

Articles du numéro

Commentaires

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.