Retour au numéro
Vue 5 fois
09 novembre 2021

DONECLE : Optimiser les opérations de maintenance d’aéronefs en s’appuyant sur de nouvelles technologies

L’avion, pour des raisons de sécurité, fait partie des structures les plus inspectées au monde. L’inspection visuelle en constitue une part importante, mais c’est une intervention qui requiert une immobilisation de l’aéronef pendant plusieurs heures. Si la plupart des inspections sont programmées dans le cadre d’opérations de vérification, l’inspection visuelle est également déployée suite à des imprévus : impact de foudre, impact aviaire, grêle, etc.

 


Afin de pouvoir attester de l’état des structures extérieures, il est nécessaire d’évoluer au plus près de celles-ci, et donc d’avoir recours à des échafaudages ou moyens de levage. Ces opérations, en plus d’être longues, soumettent par ailleurs les personnels et l’avion à des risques de chutes ou d’impacts.

L’inspection par drone permet de diviser ce temps par dix. Il s’agit d’un bénéfice considérable permettant de remettre en service les...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteur

Mathieu CLAYBROUGH

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.