Retour au numéro
Vue 22 fois
18 octobre 2022

Interview : PAIRE L’IA au service de la médecine nucléaire

Pourquoi avez-vous créé PAIRE ?

L’intelligence artificielle permet d’apporter des solutions pragmatiques à de nombreux problèmes métiers. L’imagerie médicale est en train d’être révolutionnée par cette technologie.

La médecine nucléaire, spécialité de l’imagerie médicale, s’intéresse au fonctionnement métabolique des patients, c’est-à-dire qu’elle répond à la question du « Comment ça marche ? » plutôt que du « À quoi ça ressemble ? » de la radiologie. C’est la référence en termes de diagnostic et de suivi en cancérologie. Plus particulièrement, l’examen de TEP-Scanner couple une information métabolique à une information anatomique, cela en fait le nec plus ultra de l’imagerie.

Aujourd’hui, le nombre d’examens de TEP-Scanner est en forte croissance (+10 % par an) avec un nombre de médecins qui stagne. Ainsi, la charge de travail augmente et se répercute directement sur les files d’attente ou le temps de travail de chaque médecin.

PAIRE souhaite donc apporter une solution d’intelligence artificielle à la médecine nucléaire pour répondre le plus efficacement possible aux problèmes des médecins.


En quoi cela consiste-t-il ?

PAIRE utilise des algorithmes de machine learning pour aider le médecin dans son interprétation des examens de TEP-Scanner.

Une fois l’acquisition des images effectuée par la machine de TEP-Scanner, elles sont envoyées vers PAIRE qui procède à l’inférence des modèles. Ensuite, les résultats sont directement envoyés dans la console du praticien. Il reçoit donc des images enrichies en informations. Les tumeurs ont été identifiées et détourées. Cela permet à...

Cet article est réservé aux cotisants ou aux abonnés à la revue

Auteur

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.