Retour au numéro
Partager sur :
Vue 423 fois
02 janvier 2024

LE NEWSPACE RÉVOLUTIONNE LE SECTEUR SPATIAL

Le domaine spatial vit actuellement une véritable révolution résultant de l’apparition concomitante de trois transformations :

  • Une profonde transformation technologique liée à la miniaturisation, aux lanceurs réutilisables, à la digitalisation et à l’apparition de l’intelligence artificielle et au Big Data.
  • Une transformation des usages du spatial qui irriguent l’ensemble de notre société pour répondre en même temps à des besoins de souveraineté et à de nouveaux besoins commerciaux.
  • Une transformation des acteurs avec l’apparition de nombreux acteurs privés ou publics qui investissent dans le spatial.

Cette transformation se produit à un rythme accéléré qui bouleverse les systèmes établis et qui favorise l’innovation. De nombreuses start-up sont créées pour développer de nouveaux lanceurs, constellations, stations spatiales etc. Dans le domaine aval, les applications des données spatiales apparaissent sans limite et dans tous les domaines : mobilité, sécurité, environnement, agriculture, santé …

Dans le même temps, le spatial affirme sa dimension stratégique, à la fois marqueur de puissance, mais outil indispensable sur un terrain d’opérations. De fait, on assiste à une forte montée de la conflictualité dans l’espace puisque les systèmes spatiaux sont devenus indispensables à la guerre moderne et doivent donc être protégés contre les agressions.

La France s’est engagée résolument dans cette révolution pour y prendre toute sa place. C’est l’objectif même du volet spatial de France 2030 doté de 1,5 milliards d’euros décidé en 2021 par le Président de la République et en cours de réalisation.

Le CNES a décidé d’intégrer pleinement le NewSpace dans sa stratégie en renforçant son dispositif Connect by CNES initié en 2018 pour soutenir les nouveaux entrants dans le spatial et en l’orientant vers les start-up. Cela ne veut pas dire que les acteurs historiques sont oubliés bien au contraire : il faut raisonner en écosystème global et la mission du CNES est bien de maintenir l’excellence reconnue de l’écosystème spatial français.

Jean-Marc ASTORG

diplômé de l’École Centrale des Arts et Manufactures, a commencé sa carrière en 1985 à la Direction des Lanceurs du CNES où il a occupé différents postes à responsabilité dans le domaine des lanceurs européens, alternativement dans des fonctions de préparation du futur, de développement puis de management. Il a été fortement impliqué dans de nombreux programmes comme Ariane 5, SOYOUZ, Vega, etc.

Nommé Directeur des Lanceurs du CNES en 2015 il impulse une nouvelle dynamique de préparation des lanceurs futurs notamment sur le réutilisable avec les décisions de développement d’un nouveau moteur réutilisable Prometheus du démonstrateur Callisto et avec la mise en place d’une plate-forme commune d’innovation avec ArianeGroup, ArianeWorks en charge du démonstrateur Themis qui préfigure MaiaSpace.

En 2021, il est nommé directeur de la stratégie du CNES en charge de la préparation du futur, de la programmation et du soutien à l’écosystème spatial.

Jean-Marc ASTORG est Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

 in/jean-marc-astorg-51183240

 www.connectbycnes.fr

Auteur

Jean-Marc ASTORG

Articles du numéro