Retour au numéro
Partager sur :
Vue 257 fois
28 octobre 2020

Rose Dieng-Kuntz, scientifique sénégalaise, pionnière et télécommienne emblématique

Rose Dieng-Kuntz (Dakar 1956-Nice 2008) est une scientifique sénégalaise de renom. Elle fut pionnière à plusieurs titres : première femme africaine à intégrer l’École polytechnique en 1976, première cheffe de projet à l’INRIA en 1992. Elle investit le web sémantique dès 1995 puis l’intelligence artificielle dès 2005 à une époque où ces concepts étaient largement abstraits et peu connus. Cela lui valut le prix Irène Joliot-Curie femme scientifique de l’année 2005.


Diplômée de Télécom Paris en 1980, c’est une télécommienne emblématique par la force symbolique de son parcours, sous le sceau de l’acquisition et du partage des connaissances. Magnifique parcours auquel l’École rend hommage en baptisant un amphithéâtre à son nom dans le nouveau bâtiment de Palaiseau : cela fait de Rose Dieng-Kuntz l’égale d’Edouard Estaunié et de Léon Thévenin.

« Je crois à la force des symboles, disait-elle à Pierre Le Hir (Rose Dieng, un cerveau sans frontières, Le Monde, 2006). Une femme noire peut s’épanouir dans la recherche scientifique, dans une France terre d’accueil, y assurer des responsabilités et transmettre sa passion à des jeunes, en particulier à des jeunes filles ».

Retrouvez  l’article complet consacré à Rose Dieng-Kuntz.

Articles du numéro