Retour au numéro
Vue 28 fois
24 avril 2022

Des Monovers au Métavers : le passage du monde du Pixel à celui du Voxel*

Le Métavers est né dans la science-fiction (Snow Crash – 1992), un univers virtuel synthétique, en 3D, persistant et décentralisé, qui se construit en marge de notre monde physique. On peut le présenter comme une transition entre le Web 2.0 et le Web 3.0 durant laquelle la notion d’immersion (AR, VR…) devient plus grand public, et les éléments 2D passent en 3D.


DERRIÈRE LE MOT MÉTAVERS, DEUX TYPES DE MONDES

Le premier représente des mondes 100 % digitaux, synthétiques, construits en trois dimensions (3D), en silo, teintés d’une culture du Jeu, persistants, … ils sont non interopérables et non décentralisés : on peut les nommer Monovers (Meta, Roblox, Fortnite, Rec Room, …)

Ces mondes virtuels sont construits à l’aide de logiciels (moteur de rendu 3D largement utilisé dans le monde du jeu) ils fonctionnent majoritairement sur...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteur

Morgan BOUCHET

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.