Retour au numéro
Vue 27 fois
29 juin 2022

Donner la parole aux IA ?

Depuis plus de 80 ans avec la fiction, et près de trente dans les champs HRI-HCI, des auteurs figurent un agent artificiel susceptible de considérations à l’égard de l’humain, entraînant attachements émotionnels et élaborations putatives de relations sociales. Or, quiconque essaie de converser avec une IA se rend très vite compte à quel point cette IA est limitée – en fait, sans voix. Peut-on expliquer sociologiquement cette limitation ?


Des IA sans voix

Dans le film britannique Ex-Machina (2014), un personnage est sollicité pour tester l’humanité d’un robot humanoïde, Ava. Évoquant le célèbre test de Turing, le concepteur d’Ava défend que ce test doit se faire non pas dans un cadre où le doute sur qui parle est permis, mais au contraire « en présence » physique du dispositif parlant. Ce passage du début du film pointe en effet une des critiques principales qu’on peut faire au test de Turing : il ne...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteur

Nicolas Rollet

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.