Retour au numéro
Partager sur :
Vue 100 fois
10 juillet 2020

Informatique quantique soyez prêts pour le grand saut !

"La chance ne sourit qu’aux esprits bien préparés"  Louis Pasteur

L’informatique quantique n’apporte pas simplement plus de puissance de traitement, mais de nouveaux outils qu’il faut apprivoiser dès maintenant.


Le potentiel de disruption porté par les technologies quantiques est considérable : promettant de rendre possibles certains calculs actuellement inaccessibles, elles ouvrent un vaste champ pour de nouveaux produits, services ou méthodes. Capables à terme de casser les clés de chiffrement qui sécurisent aujourd’hui l’univers numérique devenu clé dans nos sociétés, elles sont également en elles-mêmes la meilleure piste pour dépasser ce risque.

Il semble indispensable aujourd’hui de prendre en compte ces technologies dans le plan de développement stratégique des entreprises, au risque de manquer un avantage compétitif durable, ou de mettre en risque ses informations et communications.

La question de la méthode est autrement plus délicate, notamment car l’horizon de maturité de ces technologies est incertain (trois à cinq ans pour les plus optimistes) et les compétences encore rares. Alors comment s’y prendre ? Pour vous éclairer, un rapide tour d’horizon des actions que nous pensons pertinent d’engager dès maintenant.

S’ACCULTURER ET SE CONNECTER À L’ÉCOSYSTÈME

La première étape est bien sûr de comprendre sur quoi ces technologies reposent : il ne s’agit pas là d’appréhender la physique quantique de manière approfondie (savez-vous réellement comment fonctionne un micro-processeur ?), mais plutôt de comprendre ses grands principes. Les concepts de quBit, de superposition et d’intrication sont les bases fondamentales, nul besoin en tant que dirigeant ou manager d’aller plus loin.

Car il s’agit surtout de comprendre ce qui est possible aujourd’hui, et surtout demain. Pour cela, un dispositif de veille efficace doit être mis en place : presse et événements spécialisés, rencontres et partenariats avec des acteurs différents du domaine (constructeurs, éditeurs, universités, start-up, fonds d’investissement, cabinets de conseil, etc.), analyse des annonces des concurrents, tout cela permet d’appréhender les grands mouvements à l’œuvre, et de comprendre les différentes évolutions qui se préparent.

ANALYSER L’IMPACT SUR LE POSITIONNEMENT STRATÉGIQUE ET LES OPÉRATIONS

Sur ces bases, il convient de passer à l’application, et d’analyser comment ces technologies vont venir percuter votre marché, votre business model et vos opérations.

Sur le plan stratégique le champ est totalement ouvert, car les technologies quantiques sont des outils à transformer en usages, pas des solutions « toutes faites ». Et comme les technologies numériques ont chamboulé des pans entiers de l’économie (il semble loin le temps où l’industrie musicale était seule touchée), elles ont probablement le pouvoir de rebattre considérablement les cartes. Car le véritable impact se cache dans les opérations : quels sont les problèmes non traités jusqu’ici faute de puissance suffisante, mais qui deviennent solubles dans l’ère quantique ?

En tant que managers, vous devez intégrer ce nouvel élément à vos réflexions : parmi vos produits et services, lesquels pourraient bénéficier de cette puissance de calcul décuplée (pour certaines classes de problèmes seulement) ? De nouvelles offres ou un avantage concurrentiel majeur peuvent-ils émerger sur ces bases ? Où en sont vos concurrents sur ces questions ?

Les impacts envisagés actuellement sont déjà importants : révolution dans le secteur chimie / pharmacie (vers une conception plus « systématique » des molécules), dans la logistique, l’énergie, les transports (optimisation des flux, tournées et réseaux), et surtout la banque (optimisation des risques), secteur parmi les plus avancés aujourd’hui dans ses réflexions.

Enfin comme évoqué, l’impact sur la sécurisation des communications et des informations est à surveiller de près : selon toute vraisemblance, ce sera l’une des toutes premières surfaces d’impact sur nos sociétés et de nos économies.

PRÉPARER SES ÉQUIPES « COMMANDOS »

Mais penser ne suffit pas : « Vision without execution is hallucination » disait Thomas Edison, et les géants technologiques actuels démontrent chaque jour la nécessité de faire, d’expérimenter, pour trouver la bonne idée, la solution optimale. Il faut donc passer à l’action.

Identifier quelques problèmes éligibles, et passer en mode « commando » pour les traiter : pas besoin de mobiliser une armée pour ce faire. EDF a démontré récemment qu’un stagiaire brillant et motivé pouvait apporter des réponses concrètes en quelques mois !

Former une petite équipe de développeurs motivés pour se familiariser avec les frameworks émergents (IBM, Google, Amazon, Microsoft, Alibaba, Rigetti, etc.), qui seront capables d’éclairer demain les choix de sourcing. Et adapter leurs cadres de réflexion, car développer pour une machine quantique ne consiste pas simplement à apprendre un nouveau langage, mais bien de penser autrement les algorithmes, massivement parallèles « by design ». Bonne nouvelle : nul besoin d’acheter un ordinateur quantique, de nombreuses solutions sont déjà disponibles dans le cloud.

Et bien sûr, lancer une partie de vos équipes cybersécurité sur le sujet. Là également le champ est vaste, les solutions disponibles déjà nombreuses, et il est loin d’être trop tôt pour évaluer les risques et identifier les plans d’actions à déployer : algorithmes post-quantiques dès maintenant, puis solutions quantiques dès que nécessaire.

Comprendre, analyser, expérimenter pour être prêt le moment venu : rien de révolutionnaire… mais encore faut-il identifier les bons sujets. Ne vous y trompez pas : ces technologies ont déjà bouleversé le monde dans la seconde partie du XXe siècle avec les semi-conducteurs et les lasers : elles ont le potentiel pour le faire de nouveau, mais cette fois-ci pas uniquement depuis les laboratoires de R&D.



Mohammed BENCHEKROUN

Diplômé de Télécom Paris et Analyste au sein du cabinet de conseil Wavestone, Mohammed Benchekroun a intégré l’équipe IT & Data architecture qui accompagne les clients dans la définition des besoins des directions métier, la conception de l’architecture des systèmes d’information et le pilotage de leur mise en œuvre.
In mohammed-benchekroun



Florian CARRIÈRE

Senior Manager au sein de Wavestone, cabinet de conseil en transformation alliant management et technologie, Florian Carrière est en charge du développement de l’offre « technologies émergentes », recouvrant toutes les technologies prospectives à l’échelle industrielle (RPA, blockchain, réalité immersive, jumeau numérique, quantique, etc.).
In florian-carriere
@fcarriere_fr

Auteurs

Florian Carrière
Mastère Spécialisé CAR - Conception et Architecture de Réseaux

Articles du numéro