Retour au numéro
Vue 7 fois
31 décembre 2021

Les villes intelligentes comme « systèmes de systèmes » : vers des plateformes « cyber-physiques »

Les villes intelligentes (smart cities) sont-elles une contradiction dans les termes ?

Depuis toujours, les villes se sont majoritairement développées de manière non-planifiée, avec une croissance « organique », de bas en haut, à l’instar de systèmes biologiques. Beaucoup de projets de villes intelligentes ressemblent fallacieusement à des tentatives de réinstaurer une vision planifiée, ou à tout le moins centralisée, de leur développement et de leur fonctionnement.

Une ville intelligente ne peut pas être conçue et gérée comme un système traditionnel, dans une vision d’ingénierie top-down. C’est, au plein sens du terme, un système de systèmes, c’est-à-dire l’analogue pour un système artificiel de ce qu’est un système complexe dans les sciences naturelles.

Un tel système associe aujourd’hui, de manière étroitement couplée, au système physique qu’est la ville proprement dite, un système informationnel, pour lequel a vision « plateforme multi-faces » est aujourd’hui incontournable. Nous montrons ici comment une telle plateforme peut être organisée pour supporter et promouvoir la complexité multiforme d’une ville en tant que système de systèmes et en tant que « monde ouvert », un monde où chacun peut apporter sa pierre…


Les villes comme systèmes de systèmes, avec les grands réseaux d’infrastructure comme sous-systèmes clés

Une ville comprend toujours une multitude de systèmes techniques qui sont fortement imbriqués tout en étant fonctionnellement et opérationnellement indépendants, ce qui est la définition même d’un « système de systèmes »1. Laissant de côté le cas des bâtiments et autres systèmes « monolithiques », on se focalisera ici sur les systèmes répartis d’infrastructure et de...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteur

Docteur ENST

I have been working throughout my professional career in fields and positions where broad-based yet in-depth technical knowledge matters, and I have kept trying to constantly and consistently enrich this knowledge and the associated know-how in a range of domains that have continuously evolved and broadened over time, building upon my accrued experience.

I have pioneered and contributed to establish within Orange (France Telecom R&D at the time) the research agenda of "smart devices" that has henceforth branched out into Ambient Intelligence/Smart Spaces and M2M/Internet of Things. I provide a cross-domain range of expertise to several research and development projects in this purview, with a current focus on applications of the IoT to smart homes, smart energy and smart cities, taking into account the specific requirements of control-oriented applications to address the design of a transversal cyber-physical system infrastructure for supporting them. I have an extensive track record of leadership and participation in European collaborative research projects, up to FP7-ICT and ITEA.

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.