Retour au numéro
Vue 24 fois
24 avril 2022

Le Projet INMOOV : Interview de Gaël Langevin par Michel Cochet (1973)

En 2016, vous aviez contribué à notre revue TELECOM n°180 dont le thème était « l'homme augmenté ». Le site de InMoov présente maintenant un « Humanoïde » complet basé sur des éléments séparés. Depuis cette date, pouvez-vous nous indiquer rapidement comment a évolué votre projet ?

Effectivement le projet InMoov à bien évolué depuis cette date. A l'époque, le robot était déjà presque complet mais pas mal de pièces demandaient d'être revues/ remodélisées car lors de leur conception en 2012 et 2013, les imprimantes 3D disponibles n'avaient pas les mêmes exigences que celles sorties les années suivantes. Les nouvelles imprimantes peuvent désormais imprimer avec une résolution accrue et les logiciels qui réalisent le tranchage des pièces se sont nettement améliorés en qualité et en rapidité d'exécution. Mes modèles originaux comprenaient beaucoup de facettes pour simplifier l'exécution du tranchage ainsi que l'impression des pièces. J'ai donc retravaillé pratiquement toutes les surfaces. Dans le même temps, avec la communauté, le logiciel que nous développons et qui permet au robot d'avoir ses fonctionnalités, a sérieusement évolué afin de le rendre plus humain dans ses fonctions et interactions.


Quels ont été les développements les plus emblématiques et quels sont ceux qui peuvent être le plus utiles dans le cadre du concept de : « Homme réparé - Homme augmenté » (prothèses de mains, de membres, de hanches, etc.) ?

Lors de mon partage sur internet de la main InMoov en 2012, j'ai vu beaucoup de projets reprenant mon design (main et avant bras imprimé en 3D) afin d'apporter de nouvelles solutions aux personnes ayant ce type de handicap. Au début, j'ai participé à certains de ces projets...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteurs

Licencié ès Sciences Economiques (73), Diplômé IAE Paris (86)

Consultant dans le domaine de l'énergie et du numérique Voir les 8 autres publications de l'auteur
Gaël Langevin

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.