Retour au numéro
29 juillet 2021

Comment le numérique participe-t-il au succès de la transition énergétique ?

Depuis le début du 20e siècle, les télécommunications et le numérique ne cessent d’accomplir des prouesses. Le téléphone, la radio, internet… Les moyens et vitesses de communication n’ont fait qu’évoluer depuis 1840 et l’invention de la télégraphie. C’est l’un des domaines où la technologie a le plus évolué ! Ces évolutions jouent un rôle important pour les réseaux électriques de plus en plus connectés, communicants et intelligents ! En effet, les nouveaux moyens de communication permettent de nouveaux modèles de production, de transport et de distribution des énergies.

La gestion des énergies est aujourd’hui centrale dans la problématique qui nous concerne toutes et tous, celle de l’écologie et de l’environnement. Chez ekWateur, nous sommes convaincus que le monde n’est qu’énergie, et que pour le sauver, il faut changer l’énergie ! Favoriser les énergies renouvelables, bas-carbone et résilientes, c’est participer à la maîtrise de l’énergie donc à la transition écologique ! Et, en tant qu’ancien des télécommunications, je pense que la solution pourrait venir de ces dernières. En effet, je suis persuadé que les NTIC, et plus généralement les nouveaux outils numériques, participent au succès de la transition énergétique, jusqu’à devenir essentiels pour cette dernière.


Le pilotage de la production d’électricité permis grâce aux télécommunications

Tout d’abord, toute la gestion du réseau électrique est une affaire d’équilibre entre l’offre et la demande, ou plus exactement entre la production et la consommation. C’est dû au fait que l’électricité ne se stocke pas à proprement parler, il faut donc produire plus au moment même où la consommation augmente, et inversement ! Jusqu’à très récemment, pour suivre la...

Cet article est réservé aux abonnés à la revue

Auteur

Julien Tchernia

Articles du numéro

Commentaires

Commentaires

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.